Marine Marchande
LDA remporte sa bataille juridique contre Fairstar

Actualité

LDA remporte sa bataille juridique contre Fairstar

Marine Marchande

Une cour arbitrale constituée à Rotterdam a mis fin à plusieurs années de bras de fer juridique entre la compagnie néerlandaise Fairstar Heavy Transport et Louis Dreyfus Armateurs, via sa filiale Fairmount Marine. Le groupe maritime français sort gagnant de cette bataille liée à la transformation de deux navires en barges semi-submersibles autopropulsées. Le management de cette conversion avait été confié début 2007 par Fairstar à Fairmount, acquis par LDA au printemps de la même année. Les travaux, menés à Malte, avaient pris du retard et les coûts avaient été dépassés. Par conséquent, Fairstar attaquait Fairmount au motif d'un contrat de surveillance de construction mal exécuté et réclamait 53 millions d'euros de dommages et intérêt. De son côté, la filiale de LDA avait contre-attaqué Fairstar pour avoir dénoncé ledit contrat de construction avant son terme.
Au regard des éléments dont elle disposait, la cour arbitrale a finalement débouté Fairstar de sa demande de dédommagement pour les retards, estimant que Fairmount avait correctement fait son travail. En revanche, elle a condamné Fairstar à verser 350.000 euros pour avoir illégalement dénoncé le contrat avant son terme (cette somme correspond à ce que Fairstar devait payer à Fairmount si le contrat avait été mené à son terme). De plus, la société néerlandaise a été condamnée aux frais d'arbitrage et d'expertise, soit environ 500.000 euros.
Quant aux barges semi-submersibles, elles sont désormais en service pour le compte de Fairstar et fonctionnent parfaitement bien. En avril et mai, les Fjord et Fjell assurent, notamment, un gros contrat portant sur le transport d'une flottille de 42 remorqueurs entre Singapour et Maracaibo, au Venezuela.

Louis Dreyfus Armateurs