Marine Marchande
LDA a signé pour le câblage inter-éolien du champ de Saint-Nazaire

Actualité

LDA a signé pour le câblage inter-éolien du champ de Saint-Nazaire

Marine Marchande

LD TravOcean, filiale de Louis Dreyfus Armateurs (LDA), a signé en juillet un contrat avec EDF Renouvelables et Enbridge pour la pose et la protection des câbles électriques inter-éoliens du futur parc de Saint-Nazaire. Après l’Allemagne ou le Royaume-Uni, il s’agit du premier contrat lié au développement des projets éoliens en mer en France pour LDA. Et ce, alors que l’armateur ambitionne d’être « le fer de lance de la filière française des EMR ».

L’appel d’offres avait été remporté en partenariat avec le fabricant de câbles Prysmian. Le 7 juin, le Conseil d'Etat avait définitivement rejeté le recours portant sur l’autorisation d’exploiter du projet. « Cette décision nous permet d’entrer dans la dernière phase du développement du projet avec la signature des contrats pour la fourniture des composants du parc en vue du lancement prochain des travaux », expliquait peu après le directeur du projet.

On ignore encore quels navires seront mobilisés sur cet important projet et à partir de quand. Le Wind of Pride, ex-Toisa Voyager, acheté pour les activités dans les EMR de LDA, pourrait être sollicité. La construction d’un champ éolien nécessite de nombreux moyens.

D’une capacité installée de 480 MW, le futur parc de 80 éoliennes en mer sera installé entre 12 et 20 kilomètres des côtes. Il doit être mis en service d'ici quatre ans.

 

Energies Marines Renouvelables Louis Dreyfus Armateurs