Marine Marchande
LDLines: Le positionnement du Côte d'Albâtre sur le détroit dans l'attente

Actualité

LDLines: Le positionnement du Côte d'Albâtre sur le détroit dans l'attente

Marine Marchande

Du remous autour du Côte d'Albâtre, actuellement à quai à Dieppe. Le navire, propriété du Conseil Général de Seine Maritime était pressenti pour s'aligner sur la nouvelle ligne entre Calais et Douvres de LDLines. Mais, le Conseil général n'a pour l'instant pas donné son accord. Dans un communiqué , le Syndicat Mixte de Promotion de l'Activité Transmanche (SMPAT), dépendant du Conseil Général, revient sur les différentes sollicitations reçues de la part de l'armement, avec qui il a un contrat pour opérer la délégation de service public entre Dieppe et Newhaven. Le syndicat mixte dit avoir été sollicité, le 12 janvier dernier, par LDLines, pour lui mettre à disposition le navire "dans le cadre de l'arrêt de l'activité de SeaFrance, et cela dans les plus brefs délais, alors même que la procédure de liquidation est en cours". Demande qui s'est vu opposer un refus. Puis, " le 17 janvier, la société LD Lines a, cette fois, sollicité la mise à disposition du même navire sur la ligne Le Havre / Portsmouth. Le SMPAT a accepté cette solution dans la mesure où elle permettait immédiatement, en reprenant les marins de l'actuel navire en service sur la ligne, de recruter 150 marins français".
Et, finalement, hier, LDLines aurait fini par revenir à sa demande initiale de mise à disposition du navire pour la ligne du détroit. Cette fois-ci, le refus du Conseil Général n'est pas catégorique, en revanche, il indique "qu'il étudiera favorablement toute solution allant dans le sens de l'intérêt général", mais "une fois que le cadre légal sera confirmé et que l'ensemble des parties (gouvernement, collectivités locales du Nord-Pas-de-Calais, syndicat) auront donné leur accord sur la situation sur la détroit".

Louis Dreyfus Armateurs