Défense
Le 519ème GTM, spécialiste du transport maritime au sein des armées

Actualité

Le 519ème GTM, spécialiste du transport maritime au sein des armées

Défense

C'est une imposante force, constituée de nombreux véhicules, dont 26 chars Leclerc, qui a embarqué cette semaine, à Toulon, à bord du roulier Ark Forwarder, affrété par la Maritime Nantaise au profit du ministère de la Défense. L'imposant navire, long de 182 mètres, a appareillé du port varois mercredi en vue de rejoindre Abu Dhabi, où la France compte une base militaire permanente depuis 2009. Chars, dépanneurs, Véhicules blindés de combat d'infanterie (VBCI), Véhicules de l'avant blindé (VAB), 4x4, engins du génie, camions de transport, conteneurs... Les matériels embarqués à Toulon sont ceux d'unités qui vont participer à Gulf 2012, un exercice de grande envergure organisé par les Emirats Arabes Unis et la France et qui se déroulera aux EAU du 15 avril au 3 mai.

Embarquement d'un Leclerc sur l'Ark Forwarder  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Embarquement d'un Leclerc sur l'Ark Forwarder (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Embarquement d'un Leclerc sur l'Ark Forwarder  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Embarquement d'un Leclerc sur l'Ark Forwarder (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

A bord de l'Ark Forwarder  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
A bord de l'Ark Forwarder (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Camions embarqués sur l'Ark Forwarder  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Camions embarqués sur l'Ark Forwarder (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Conteneurs sur le pont de l'Ark Forwarder  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Conteneurs sur le pont de l'Ark Forwarder (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'Ark Forwarder  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ark Forwarder (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Une nouvelle unité logistique basée à Toulon

L'embarquement du matériel sur l'Ark Forwarder a aussi permis de mettre en lumière le 519ème Groupe de Transit Maritime (GTM), chargé du transport logistique par voie maritime des matériels des armées. Il s'agit des équipements des troupes basées outre-mer ou en Corse, mais aussi de celles stationnées dans les implantations militaires françaises à l'étranger et, bien entendu, des unités déployées en opérations extérieures. Le 519ème GTM est un organisme à vocation interarmées remplaçant le 519ème Régiment du Train, qui était basé à La Rochelle et a été dissous l'été dernier. Le « régiment de La Jonque », comme on l'appelle, a conservé un détachement à La Rochelle et compte une antenne dans la cité phocéenne (ex-district de transit interarmées de Marseille). Mais le gros de ses troupes est désormais basé à Toulon, où le 519ème GTM monte en puissance depuis la fin 2011.

Inauguration des nouveaux locaux, mercredi  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration des nouveaux locaux, mercredi (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Nouveau bâtiment d'hébergement du 519ème GTM  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Nouveau bâtiment d'hébergement du 519ème GTM (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Nouveau bâtiment d'hébergement du 519ème GTM  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Nouveau bâtiment d'hébergement du 519ème GTM (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Nouveau bâtiment d'hébergement du 519ème GTM  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Nouveau bâtiment d'hébergement du 519ème GTM (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Ainsi, les nouveaux bâtiments d'hébergement des personnels viennent d'être inaugurés, alors que la réalisation d'un bâtiment de commandement a récemment débuté pour une livraison prévue à l'été 2013. Un grand hangar est également en cours de construction, alors que deux tentes métallo-textiles ont été érigées pour stocker le matériel. En tout, 356 hommes et femmes font partie du 519ème GTM, en grande majorité des personnels de l'armée de Terre, mais aussi 7 marins et 24 aviateurs. Relevant organiquement de l'armée de Terre et rattaché à la 1ère brigade logistique, le régiment est aux ordres du Centre Multimodal des Transports (CTM) de Villacoublay, près de Paris. Toulon concentre environ 300 personnels du 519ème GTM, alors qu'une quarantaine d'autres sont stationnés à La Rochelle et une dizaine à Marseille.

VBCI en attente d'embarquement à Toulon  (© : MARINE NATIONALE)
VBCI en attente d'embarquement à Toulon (© : MARINE NATIONALE)

Véhicules militaires dans un BPC (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Véhicules militaires dans un BPC (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Chalands de débarquement devant un BPC (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Chalands de débarquement devant un BPC (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Débarquement d'un VAB  sur une plage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Débarquement d'un VAB sur une plage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Débarquement d'un canon Caesar dans le port de Beyrouth  (© : EMA)
Débarquement d'un canon Caesar dans le port de Beyrouth (© : EMA)

Assurer l'entrée en premier par voie maritime

Le régiment a pour mission d'armer et commander un Sea Port Of Debarkation (SPOD), port de débarquement maritime aux standards OTAN. Il est aussi chargé d'assurer le contrôle et le commandement tactique sur les unités concourant à l'entrée en premier par voie maritime ; ainsi que les opérations portuaires, de transit et de manutention à bord des bâtiments militaires ou des navires civils, sur les quais ou les plages. Pour l'Etat major des Armées, ce régiment est un outil stratégique : « Le 519ème GTM est l'outil capacitaire unique et décisif qui confère à la France sa vocation à entrer en premier par voie maritime sur un théâtre d'opérations. Dans le monde, seules les unités équivalentes des armées des États-Unis et du Royaume Uni partagent l'aptitude au commandement et à l'activation d'une entrée maritime de théâtre, quelles que soient sa configuration et ses caractéristiques ». Le 519ème GTM peut donc intervenir dans le cadre d'une opération de projection de forces, par exemple via un débarquement, ou bien oeuvrer à l'acheminement des matériels et du soutien des troupes déployées à l'étranger, la voie maritime permettant d'acheminer des équipements lourds et d'importants volumes de cargaisons partout dans le monde.

Embarquement de conteneurs à Toulon  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Embarquement de conteneurs à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Embarquement de conteneurs à Toulon  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Embarquement de conteneurs à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Saisinage de véhicules sur l'Ark Forwarder  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Saisinage de véhicules sur l'Ark Forwarder (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Des compétences spécifiques

Afin de remplir sa mission, le 519ème GTM dispose de matériels dédiés, à commencer par des moyens de manutention, tout en s'appuyant sur des compétences spécifiques. « Adroit et vigoureux sur terre comme sur mer » dit sa devise. Ainsi, on compte dans le régiment une trentaine de métiers différents, allant de l'aconier au cariste, en passant par le manutentionnaire, le transitaire ou le chauffeur de poids lourd (le régiment cherche d'ailleurs, actuellement, de nouvelles recrues). Les hommes effectuent le chargement des matériels sur des unités militaires, comme les bâtiments de projection et de commandement (BPC), mais aussi sur des navires civils affrétés par le ministère de la Défense. C'est le cas notamment de trois rouliers français de la Maritime Nantaise, qui sont exploités à l'année au profit des besoins logistiques des armées. Le MN Eider est positionné sur la zone de l'océan Indien, alors que le MN Eclipse dessert la côte occidentale africaine et le MN Pélican les Antilles. Si des capacités supplémentaires sont nécessaires, d'autres navires sont loués, comme c'est le cas actuellement pour l'Ark Forwarder, affrété par la Maritime Nantaise dans le cadre des besoins liés à l'exercice Gulf 2012.

Le MN Pélican  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le MN Pélican (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le MN Eclipse  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le MN Eclipse (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le MN Eider  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le MN Eider (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'Ark Forwarder  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ark Forwarder (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Projetable à l'étranger

En dehors des opérations portuaires, le régiment peut aussi assurer le déchargement des trains, comme ce fut le cas pour les Leclerc, arrivés à Toulon par voie ferroviaire. Dans les ports de débarquement à l'étranger, le 519ème GTM s'appuie sur des prestataires locaux ou, à défaut, déploie ses équipes sur place. On notera enfin que le régiment effectue également des expéditions via les lignes commerciales classiques. Ainsi, l'antenne de Marseille s'occupe par exemple d'expédier du matériel en conteneurs en profitant des lignes régulières de différentes compagnies, tout en recourant aux services maritimes entre la Corse et le continent pour répondre aux besoins des unités présentes dans l'île de Beauté. Durant leur acheminement, les matériels sont « pistés » par le régiment grâce à un logiciel de suivi permettant de savoir, en permanence, où ils se trouvent et où en sont les opérations d'embarquement ou de débarquement.

Le MN Eider à Djibouti  (© : EMA)
Le MN Eider à Djibouti (© : EMA)