Défense
Le Bangladesh réceptionne deux anciennes corvettes italiennes

Actualité

Le Bangladesh réceptionne deux anciennes corvettes italiennes

Défense

Après les ex-Minerva et Sibilla l’an dernier, Fincantieri a achevé la remise à niveau de deux autres anciennes corvettes de la marine italienne, reprises par les garde-côtes du bangladais. Mises en service en 1987, les ex-Uriana et Danaide, renommés Mansoor Ali et Karamuzzaman, ont été livrés le 12 octobre à leur nouveau propriétaire, lors d’une cérémonie au chantier de Muggiano, près de La Spezia. Les bâtiments vont maintenant rejoindre les ex-Minerva et Sibilla, devenus Syed Nazrul et Tajuddin et livrés par Fincantieri en août 2016. Ces quatre bâtiments, qui forment désormais la colonne vertébrale des garde-côtes, vont permettre au Bangladesh de renforcer ses moyens de surveillance et de contrôle de son espace maritime, tout en disposant de moyens supplémentaires pour le sauvetage en mer, la lutte contre la pollution ou encore des opérations humanitaires. Les travaux de rénovation vont permettre selon Fincantieri de prolonger la durée de vie de ces corvettes de plus de 20 ans. 

 

Le capitaine Mamunur Rashid des garde-côtes bangladais et Paolo Frino, vice-président Services de Fincantieri lors de la cérémonie de livraison, le 12 octobre à Muggiano (© FINCANTIERI)

Le capitaine Mamunur Rashid des garde-côtes bangladais et Paolo Frino, vice-président Services de Fincantieri lors de la cérémonie de livraison, le 12 octobre à Muggiano (© FINCANTIERI)

 

Après le retrait du service, le 29 mai dernier, des Sfinge et Fenice, qui servaient au sein de la Marina militare depuis 1988 et 1990, il ne reste plus que deux unités du type Minerva dans la flotte italienne, les Driade (1990) et Chimera (1991). La Marina militare remplacera ces unités par les nouveaux bâtiments du programme PPA, dont la tête de série doit être livrée par Fincantieri en 2021.

Longues de 86.6 mètres présentant un déplacement de 1285 tonnes en charge, les corvettes du type Minerva sont mises en œuvre par 120 marins et peuvent atteindre 25 nœuds. Dans la marine italienne, l’armement comprend, ou comprenait, une tourelle de 76mm, deux canons de 25mm et des mitrailleuses. Initialement, les bâtiments étaient tous dotés d’un système surface-air Albatros et de six tubes lance-torpilles, mais ces équipements ont été débarqués à partir de 2003, sauf sur les Driade, Chimera et Fenice. 

 

Les ex-Urania et Fenice dans la marine italienne (© MARINA MILITARE)

Les ex-Urania et Fenice dans la marine italienne (© MARINA MILITARE)

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien