Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire

Actualité

Le bateau de dépollution d’Efinor Sea Cleaner sera à Navexpo

Article gratuit
Vie Portuaire
Construction Navale
Pêche
Marine Marchande

Récemment employé sur les côtes varoises suite à la pollution engendrée par la collision entre un porte-conteneurs et un ferry au large de la Corse en novembre, le Waste Cleaner 83 sera présent au salon Navexpo International, qui se déroulera du 28 au 30 mars à Lorient. Ce bateau appartient à Efinor Sea Cleaner, société créée en octobre dernier suite à la reprise des actifs d’Ecocéane par le groupe normand Efinor, également propriétaire des Chantiers Allais.

Long de 8 mètres, le bateau qui sera présent au port de Lorient La Base, où il fera des démonstrations de récupération de déchets, fait partie de la gamme Waste Cleaner. « Véritables aspirateurs de la surface de l’eau, opérés par une seule personne, ils sont construits en aluminium, au gabarit routier. Ils sont donc transportables avec une remorque adaptée pour une intervention rapide sur le territoire. De plus, les Waste Cleaner disposent d’un point de levage unique pour une mise à l’eau simplifiée. Intégrée au navire, la technologie brevetée de récupération des hydrocarbures permet aussi bien la collecte des pollutions liquides et solides. Un dispositif d’aspiration crée par l’hélice permet de filtrer jusqu’à 1000 m3/h et de nettoyer plus de 10 000 m²/h en toute sécurité pour le personnel (toutes les opérations sont hydrauliques) », explique Efinor Sea Cleaner.

Pour le moment, la présence d’une dizaine de bateaux est confirmée pour cette 4ème nouvelle édition de Navexpo, qui se déroule un peu plus tôt dans l’année que les précédentes. En dehors du Waste Cleaner 83, l’exposition à flot du salon comprendra notamment des navires de Ship As A Service (bateaux de travail et vedette) qui feront eux-aussi des démonstrations, ainsi que des unités d’Atlantique Maritime Services (crewboat, remorqueur). Sera de nouveau là le  bateau de servitude « incassable » du chantier néerlandais Tideman Boats, ainsi que trois pilotines : la Rumba de la station de Bordeaux ainsi que deux unités des pilotes de la Loire, avec la Loire 18 et normalement la vedette qui va lui succéder, La Concorde, en construction chez Chantiers Bernard.

Par ailleurs, l’une des stars du salon sera tout nouveau chalutier-senneur de l’armement Lorientais APAK. Premier d’une série de deux bateaux de 22 mètres commandés au chantier néerlandais Padmos (qui fait partie des exposants de Navexpo), le Marie-Lou sera officiellement inauguré sur le salon le 30 mars. Un samedi donc, l’organisation ayant prolongé l’évènement sur le début du week-end afin de répondre à la demande des pêcheurs.

Parmi les autres temps forts de cette nouvelle édition, l’Association Française du Bateau Electrique (AFBE) tiendra le 29 mars une conférence technique autour des navires professionnels à propulsion électrique, hybride et à hydrogène.

Partenaire de Navexpo depuis ses débuts, l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN) organisera quant à lui une table ronde le 30 mars sur l'économie maritime dans les politiques de développement du territoire.

Pour l’heure, une quarantaine d’exposants ont confirmé leur participation, les organisateurs en espérant plus de 100 d’ici l’ouverture du salon.

- Plus d'informations sur le site de Navexpo International