Pêche
Le bateau de pêche poursuivi par Sea Shepherd coule devant le Bob Barker

Actualité

Le bateau de pêche poursuivi par Sea Shepherd coule devant le Bob Barker

Pêche

Incroyable dénouement dans la chasse aux navires braconnant la légine, menée par l’association environnementaliste Sea Shepherd depuis le début de l’été austral. Le Thunder, un bateau de pêche pisté par le Bob Barker, un des navires de la flottille de l’ONG, a coulé dans l’après-midi d’hier sous les yeux de l’équipage de Sea Shepherd. L’accident s’est déroulé dans la zone économique exclusive de Sao-Tome-et-Principe, en Afrique de l’Ouest. Les quarante marins du Thunder, qui avaient pris place sur les radeaux de sauvetage, ont été recueillis à bord du Bob Barker et du Sam Simon, un autre navire de Sea Shepherd, venu à la rescousse.

 

(SEA SHEPHERD)

(SEA SHEPHERD)

(SEA SHEPHERD)

(SEA SHEPHERD)

 

Le Thunder était suivi depuis le mois de décembre par le Bob Barker. Il fait partie de la liste d’Interpol de navires soupçonnés de pratiquer de la pêche illicite. Ne disposant plus de pavillon depuis que le Nigeria lui a retiré le sien il y a quelques semaines, le Thunder pourrait bien être de ces navires pratiquant l’esclavage moderne à bord. Il aurait notamment, selon les déclarations de Sea Shepherd, longé les eaux françaises de la zone économique exclusive de l’archipel de Crozet et celles des îles Kerguelen. Le bateau est soupçonné de braconner la légine en utilisant des filets maillants dérivants, une technique interdite pour cette pêcherie. Le Sam Simon avait ainsi, le 25 décembre 2014, récupéré près de 72 kilomètres de filets, visiblement abandonnés par le Thunder. Près de 1400 légines, représentant un poids de 45 tonnes, étaient prises dans les mailles. Tout cet attirail a été remis aux autorités mauriciennes par le Sam Simon alors que le Bob Barker poursuivait la chasse du bateau de pêche.

 

(SEA SHEPHERD)

(SEA SHEPHERD)

 

Quatre mois de poursuite, jusqu’à hier donc. Les circonstances de l’accident ne sont pas claires mais les premières constatations des équipes de Sea Shepherd montés à bord laissent à penser à un sabordage du bateau : les portes étanches ainsi que la cale à poisson étaient grandes ouvertes.

Le Thunder fait partie d’une liste noire de six navires baptisés Bandit 6 par Sea Shepherd. Deux d’entre eux, le Viking et le Kunlun, ont été saisis il y a quelques semaines en Asie du Sud-Est. Leurs commandants ont été arrêtés. 

 

(SEA SHEPHERD)

(SEA SHEPHERD)

Pêche