Marine Marchande
Le Beluga Houston bloqué dans le port de Lorient

Actualité

Le Beluga Houston bloqué dans le port de Lorient

Marine Marchande

Le Beluga Houston, un navire type "project cargo" exploité par la compagnie allemande Beluga Shipping, est bloqué au quai de Kergroise, à Lorient, depuis plusieurs semaines, avec à son bord un équipage de 19 marins russes, ukrainiens et allemands. Arrivé le 7 avril pour décharger 13.000 tonnes de maïs, le Beluga Houston a été immobilisé après qu'un jugement de saisie conservatoire ait été prononcé par le tribunal de commerce de Lorient. Au coeur du litige, une note impayée de près de 500.000 dollars de soutes, réclamée par la société Petrol Bunker and Trading. Le Beluga Houston avait déjà été saisi lors de sa précédente escale à Rotterdam. Un accord à l'amiable avait permis de lever la saisie. Ce qui n'est visiblement plus à l'ordre du jour désormais. « Quatre autres navires de la compagnie ont été saisis partout dans le monde pour la même créance. Nous attendons désormais le résultat des négociations entre Beluga et la société de soutage », précise François Caillou, inspecteur de l'ITF, qui s'est rendu à bord pour évaluer la situation.

La compagnie Beluga dans la tourmente

La compagnie Beluga, un des leaders mondiaux du transport de colis lourd, est en proie à de graves difficultés depuis plusieurs mois. Huit des dix filiales du groupe, dont les navires ont été majoritairement financés à l'aide du dispositif de financement allemand KG (Kommanditgesellschaft), sont actuellement en dépôt de bilan. Le fond de pension américain Oaktree, actionnaire majoritaire depuis son entrée au capital de Beluga Shipping en juillet 2010, a porté plainte contre Niels Stolberg, président démissionnaire de Beluga Shipping, pour fraude financière. Des dissimulations auraient été effectuées dans les bilans des différentes filiales. La police allemande, dans le cadre de cette enquête, a effectué des perquisitions dans les bureaux de Beluga Shipping à Brême. Un administrateur provisoire a été nommé pour gérer la compagnie, dont la flotte est passée de 72 à 17 navires. S'exprimant dans la presse allemande, ce dernier s'est montré optimiste pour la flotte restante, qui devrait pouvoir renaviguer rapidement dans des conditions normales.

L'attente pour l'équipage

En attendant, les marins du Beluga Houston restent bloqués à Lorient. Pris en charge par Marin'accueil, le foyer des marins, ils ont été payés par leur employeur. Ce qui rassure François Caillou : « Le bateau est neuf, et immobilisé ici à quai, il coûte beaucoup d'argent à son armateur, nous pensons donc que le dénouement devrait être rapide ». Autre bonne nouvelle pour les marins de Beluga, un autre navire de la compagnie, le Beluga Nomination, retenu en otage en Somalie depuis fin décembre vient d'être libéré après paiement de rançon. Ce qui tend à confirmer que l'armement n'a pas l'intention d'abandonner ses navires.

Port de Lorient