Disp POPIN non abonne!
Construction Navale
ABONNÉS

Actualité

Le Béon Manufacturing : Un nouveau souffle

Construction Navale

Quelques mois après sa reprise par quatre anciens cadres, Le Béon Manufacturing connaît un nouveau souffle. Spécialisée dans les pièces de levage et d'ancrage depuis 1923, l'entreprise parie sur l'avenir. 

Le 31 octobre 2017, le tribunal de commerce de Lorient acceptait l'offre de reprise de Le Béon Manufacturing, portée par quatre de ses anciens cadres adossés à une holding locale (HNP Investissements). Les premiers - directeur général, directeur administratif et financier, responsable des achats et responsable de la production - ont apporté leur connaissance de l'entreprise et de ses clients ; la seconde, l'argent nécessaire à la relance d'une activité qui existe depuis 1923.

« Une entreprise connue et reconnue »

Implantée à Lorient et Plouay, Le Béon Manufacturing est spécialisée dans les pièces de levage et d'ancrage. Au fil de son histoire, elle a diversifié ses activités et travaille aujourd'hui pour le maritime, l'industrie, l'offshore et les énergies marines renouvelables. Confrontée à des difficultés financières, elle avait été placée en redressement judiciaire en mars, avant la cession quelques mois plus tard. « Cette entreprise, son savoir-faire est connu et reconnu dans le monde entier (*) », explique Jean-Paul Zoliec, l'un des repreneurs. « Malgré un accident de parcours et une baisse importante du chiffre d'affaires, ça aurait été ridicule de laisser tomber ». Société « de niche, Le Béon Manufacturing a tous les atouts même si elle a souffert », ajoute Gilles Bernauer, autre repreneur. « Il était hors de question de la laisser disparaître ». Les repreneurs se sont donné trois ans pour repartir. « L'objectif est de récupérer ce que nous avons perdu et de réguler l'offshore au travers du développement des énergies marines renouvelables notamment », indique encore Jean-Paul Zoliec.

« Retrouver un volume d'activité cohérent »

« La première année va essentiellement être consacrée à retrouver un volume d'activité cohérent avec nos capacités », détaille Gilles Bernauer. Et cela passe notamment par le développement du service commercial de l'entreprise. « Nous venons d'ailleurs de recruter cinq personnes à cet effet », indique Jean-Paul Zoliec. De plus, « 90 % du retard pris dans les commandes a aujourd'hui été résorbé ». Suite au redressement judiciaire, Le Béon Manufacturing s'était séparée de 40 salariés (sur 116) dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi. Lors du rachat, en octobre, les repreneurs avaient gardé 60 des 76 salariés restants. L'objectif aujourd'hui affiché, en terme d'emploi, est d'atteindre les 70 salariés à la fin de l'année. Dont les deux tiers affectés à la production.

Regrouper la production à Plouay

Dans leur stratégie, les repreneurs prévoient aussi de transférer et regrouper toute la production sur le site de Plouay à moyen terme. À l'heure actuelle, seul un des trois bâtiments de l'usine construite zone du Restavy, en 2015, est utilisé. Et le site lorientais historique, outre l'administratif, conserve une petite activité de production. Les quatre repreneurs de Le Béon Manufacturing s'appuient sur l'histoire et le potentiel de l'entreprise pour lui donner un nouveau souffle. Un ancrage solide qui a également convaincu un investisseur. Mais aussi la Région Bretagne, qui vient de leur accorder une avance remboursable de 300.000 €, notamment au titre du maintien de l'emploi. (*) Le Béon Manufacturing réalise 70 % de son chiffre d'affaires à l'export.

Un article de la rédaction du Télégramme

 

Port de Lorient