Marine Marchande
Le Biche repart pour une tournée de transport à la voile

Actualité

Le Biche repart pour une tournée de transport à la voile

Marine Marchande

A partir du 10 avril prochain, TransOceanic Wind Transport affrète le Biche pendant près d’un mois pour parcourir plus de 1000 milles de navigation à la charge entre Bordeaux et Saint-Malo. La jeune entreprise TOWT, pionnière dans le transport à la voile, avait déjà affrété le dundee groisillon à l’automne 2013 pour une tournée des ports bretons.

Cette fois-ci, le Biche chargera plus d’une vingtaine de tonnes de produits biologiques locaux - vins, cidres, conserves de légumes et de poissons, légumes ou confitures transportés à la voile, entre Bordeaux et Saint-Malo. 

Entre Bordeaux et la Bretagne

Le Biche réalisera une quinzaine d'escales et livrera près de 200 références différentes, issues de quelque 25 producteurs locaux. Transportés à la voile, ces produits afficheront un label unique incarnant l’engagement de TOWT pour une logistique maritime sobre en carbone, qui donnera accès à l'ensemble des données afférentes à la navigation.

Après avoir quitté Lorient (10/04), le « Biche » fera escale à Yeu pour rejoindre Bordeaux (13-15/04) et Nantes (19-20/04, avec escales à Royan et Paimboeuf), à nouveau Lorient, puis Belle-Île (26/04), Douarnenez (27/04), Saint-Malo (30/04), Brest (2-3/05), Camaret, pour rentrer Lorient via Groix (5/05).

Un label « transporté à la voile » ?

En collaboration avec (TOWT), le Technopôle Brest Iroise inaugure en 2015 la « Plate-forme bretonne de transport à la voile », lauréate du programme « Héritages littoraux » du Conseil régional de Bretagne. Elle vise la création du label « Transporté à la voile », grâce à des liaisons assurées par des voiliers traditionnels bretons. Elle verra cette année se dérouler deux grands affrètements d’environ un mois de Bordeaux à Plymouth, et permettra en 2015 de transporter une cinquantaine de tonnes de marchandises, par la force du vent, réalisant ainsi une économie d’émissions de CO2 comprise entre 5 et 10 tonnes.  

Un embarquement numérique et une exposition à quai

Lors de cette navigation de Biche, un « embarquement numérique » permettra de suivre l’ensemble de la traversée avec notamment une caméra installée sur le mât d'artimon et une antenne 4G, qui retransmettront les manœuvres et les événements du bord.

Chacun pourra prolonger l'expérience sur la plate-forme web de visualisation des données envoyées par un système embarqué.

A quai, un barnum sera déployé pour accueillir le public et présenter la « Plate-forme ». Il hébergera une exposition itinérante qui valorisera le patrimoine maritime, les technologies et partenaires de ces transports. 

Divers marine marchande