Marine Marchande
Le Blue Marlin de Boskalis piraté au large de la Guinée Equatoriale

Actualité

Le Blue Marlin de Boskalis piraté au large de la Guinée Equatoriale

Marine Marchande

Le navire transport de colis lourds Blue Marlin, appartenant au groupe néerlandais Boskalis, a été attaqué dans la journée de dimanche dernier alors qu'il se trouvait à 80 milles au large de la Guinée Equatoriale. L'équipage est sauf mais l'attaque a été violente.

 

(© Ministerio de Defensa de España)

(© Ministerio de Defensa de España)

 

Le Blue Marlin venait de reprendre la mer en direction de Malte, après avoir déchargé sa cargaison dans les eaux guinéennes. Il a été abordé par un semi-rigide à bord duquel se trouvaient plusieurs pirates armés. Les vingt membres d'équipage ont alors réagi très rapidement et se sont enfermés dans la citadelle, lieu sécurisé et disposant de moyens de communications, ainsi que de rations alimentaires. Ils ont ainsi pu alerter les autorités de Guinée Equatoriale ainsi que la mission MDAT -GoG (Maritime Domain Awareness for Trade - Gulf of Guinea) de l'OTAN. Deux hélicoptères et la frégate Wele Nzas des forces armées guinéennes ont immédiatement été dépêchés, suivis par le patrouilleur espagnol Serviola, présent dans la zone. Des équipes d'intervention guinéennes et espagnoles ont pu monter à bord au lever du jour le lundi pour trouver un bateau vide. L'équipage a pu être libéré de la citadelle, sain et sauf. Plusieurs coups de feu ont été tirés et les dommages occasionnés par les pirates empêchent le Blue Marlin de repartir. Un remorqueur devait le prendre en charge. Cinq militaires guinéens sont restés à bord pour protéger l'équipage.

 

(© Ministerio de Defensa de España)

(© Ministerio de Defensa de España)

 

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime