Défense
Le Bougainville transformé en « porte-vedettes » pour la gendarmerie maritime

Actualité

Le Bougainville transformé en « porte-vedettes » pour la gendarmerie maritime

Défense

Avant son désarmement et, éventuellement, sa vente à un pays étranger, le Bougainville va assurer une dernière mission en océan Indien. Le bâtiment de transport et de soutien de la Marine nationale quittera Toulon le 21 mars avec, à son bord, le pousseur Morse et la vedette Odet, de la Gendarmerie maritime. Après une escale à Djibouti le 6 avril, où il déchargera du fret, le Bougainville livrera les deux bateaux à Mayotte le 20 avril. Une autre vedette de la Gendarmerie, le Verdon, prendra alors la place de l'Odet dans le radier du BTS (*). Ce dernier chargera, également, une citerne à gasoil nécessitant une remise en état. L'ensemble sera convoyé à la Réunion, où l'accostage du Bougainville est prévu le 27 avril. De là, un autre mouvement de vedette est prévu. Cette fois, c'est la Jonquille, longue de 32 mètres, qui sera « enradiée ». Ce bateau de la gendarmerie maritime, qui sera ramené à Toulon, aura le Verdon comme remplaçant à la Réunion. Avant de revenir en métropole, le Bougainville apportera une cargaison de fret jusqu'au port malgache de Tamatave (15 mai), avant de repasser par Mayotte cinq jours plus tard pour y déposer une nouvelle citerne à gasoil. Le bâtiment, avec la Jonquille à son bord, remontera ensuite vers Djibouti (2 juin) puis remontera la mer Rouge pour rejoindre la Méditerranée et enfin Toulon, où il devrait s'amarrer aux alentours du 17 juin. Il doit ensuite être désarmé.


Le BTS Bougainville(Photo : Marine nationale)

Ultime navire construit par les chantiers Dubigeon, avant leur fermeture, le Bougainville a été lancé à Nantes en 1986, puis achevé à Saint-Nazaire. Commandé pour assurer les transports entre Tahiti et Mururoa pour le compte du centre d'expérimentation nucléaire du Pacifique, le Bougainville avait, à l'époque, été financé par la Direction des Centres d'Expérimentation Nucléaires (DIRCEN). Après la fin des essais français, le BTS a été refondu en 1999 pour servir de navire de renseignement puis, à la mise en service du Dupuy de Lôme, en 2006, est redevenu bâtiment de transport. Long de 113 mètres pour un déplacement de 5200 tonnes en charge, le Bougainville dispose d'un radier qui lui permettait, à l'origine, de recevoir deux chalands de débarquement.
___________________________________________________

(*) Mises en service en 2003 (Verdon) et 2005 (Odet), les deux vedettes côtières de surveillance maritime (VSCM) font partie d'une série de 24 unités du type RPB 20. Construites à L'Herbaudière et à Lorient, elles mesurent 20 mètres et sont armées de deux mitrailleuses de 7.62 mm.
Construite comme son sistership le Jasmin à Arcachon, la Jonquille a été mise en service en 1996. Longue de 32 mètres, elle dispose d'une mitrailleuse de 12.7 mm et deux affûts de 7.62mm.


La VCSM Penfeld, du type RPB 20 (Photo : Mer et Marine - V. Groizeleau)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française