Marine Marchande
Le Bourbon Orca va temporairement remplacer les RIAS de Brest et Cherbourg
ABONNÉS

Actualité

Le Bourbon Orca va temporairement remplacer les RIAS de Brest et Cherbourg

Marine Marchande

Avec sa coque verte frappée du B stylisé de son armateur, sa haute silhouette et son étrave inversée, il n’est passé inaperçu lors de son arrivée à Brest, le jeudi 4 juin. En provenance du Ferrol, en Espagne, le remorqueur ravitailleur releveur d’ancre (Anchor Handling Tug Supply Vessel – AHTS) Bourbon Orca va passer trois semaines à la pointe Bretagne.

 

 

Il va d'abord remplacer temporairement le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Bourbon, le temps que celui-ci réalise son arrêt technique quinquennal, sur une période allant du 13 juin au 2 juillet. Puis le Bourbon Orca fera de même pour le RIAS Abeille Liberté, basé à Cherbourg et qui va comme son sistership passer en cale sèche à Dunkerque. Il ne sera ainsi pas disponible du 2 au 18 juillet.

 

Le RIAS Abeille Bourbon (© MARINE NATIONALE - FLORENT LE BIHAN)

Le RIAS Abeille Bourbon (© MARINE NATIONALE - FLORENT LE BIHAN)

 

Armé par la société Les Abeilles (filiale du groupe Bourbon) et affrété par la Marine nationale, l’Abeille Bourbon est en poste à Brest depuis sa livraison en 2005 par le chantier norvégien Kleven de Myklebust. La même année, l’Abeille Liberté, avait pris sa garde à Cherbourg. Du type UT 515, un modèle développé par les bureaux d’études norvégiens de Rolls-Royce, ces puissants remorqueurs de 80 mètres de long pour 16.5 mètres de large ont été spécialement conçus pour le sauvetage de navires en difficulté. Capables d’atteindre près de 20 nœuds, ils sont équipés quatre moteurs diesels de 4000 kW chacun, deux hélices à pas variable en tuyère et quatre propulseurs transversaux (deux avant, deux arrière). Leur capacité de traction au point fixe est de 200 tonnes.

 

Le RIAS Abeille Liberté (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le RIAS Abeille Liberté (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les deux RIAS lors du sauvetage du porte-conteneurs MSC Napoli en 2007 (© MARINE NATIONALE - J. GUIAVARCH)

Les deux RIAS lors du sauvetage du porte-conteneurs MSC Napoli en 2007 (© MARINE NATIONALE - J. GUIAVARCH)

 

Un peu plus imposant, le Bourbon Orca mesure 86 mètres de long pour 18.5 de large, sa capacité de traction étant cependant légèrement inférieure (187 tonnes). Lui aussi a été construit en Norvège, mais par un autre chantier, celui d’Ulstein à Ålesund. Le Bourbon Orca fut à sa sortie en juin 2006 un évènement dans le monde maritime. Il fut en effet le tout premier navire à adopter le design X-Bow à étrave inversée imaginé par Ulstein et qui a depuis rencontré un important succès, avec plus de 100 navires construits, de l’offshore à la croisière. Cette forme si particulière a été conçue pour accroître la stabilité, la fluidité, la manoeuvrabilité du navire et lui permettre une plus grande vitesse de croisière dans des conditions difficiles, en particulier dans les zones où la météo est très capricieuse, comme la mer du Nord. Le X-Bow facilite en effet la pénétration dans les vagues et minimise les mouvements de tangage et les vibrations du navire.

 

Le Bourbon Mistral dans le très gros temps (© BOURBON)

Le Bourbon Mistral dans le très gros temps (© BOURBON)

 

Conçu pour le soutien à l’offshore pétrolier et gazier, le Bourbon Orca est resté le seul AHTS X-Bow de la flotte de Bourbon. Mais l’armateur français a, ensuite, pris livraison de six remorqueurs ravitailleurs de plateformes (Platform Supply Vessels – PSV) adoptant ce design à étrave inversée. D’abord les Bourbon Mistral et Bourbon Monsoon, navires de 89 mètres de long pour 19 mètres de large, livrés dès la fin 2006 pour le premier et en 2007 pour le second par Ulstein. Puis quatre autres unités réalisées sur plans Ulstein et avec l'assistance technique du constructeur norvégien par le chantier chinois Sinopacific de Zhejiang, alors propriété de la holding de Jacques de Chateauvieux. Nommés Bourbon Calm, Bourbon Front, Bourbon Rainbow et Bourbon Clear, ils sont entrés en flotte entre 2011 et 2013.

Le remplacement temporaire des Abeille Bourbon et Abeille Liberté durant leur arrêt technique quinquennal fait partie du contrat d’affrètement liant Les Abeilles à la Marine nationale. En cas d’indisponibilité des remorqueurs, l’armateur propose aux militaires une solution de remplacement au moins équivalente, le choix du navire étant validé par la marine. Cela a déjà le cas à plusieurs reprises, par exemple en 2018 lorsque l'AHTS Union Lynx a remplacé l'Abeille Bourbon pendant son arrêt technique à Concarneau

La France dispose pour mémoire de quatre RIAS chargés de la protection des côtes hexagonales. Les Abeille Bourbon et Abeille Liberté avaient succédé en 2005, à Brest et Cherbourg, aux Abeille Flandre et Abeille Languedoc, en poste depuis 1978 et 1979. Ces grands remorqueurs de sauvetage avaient été affrétés par la Marine nationale suite au naufrage du pétrolier Amoco Cadix sur les côtes bretonnes en mars 1978. Ils sont maintenant stationnés respectivement à Toulon et Boulogne-sur-Mer. Agés de plus de 40 ans, ils vont être remplacés dans le cadre d’un nouveau marché d’affrètement.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Bourbon Offshore | Toute l'actualité de la compagnie Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française