Nautisme
Le bout du chemin pour Maud Fontenoy

Actualité

Le bout du chemin pour Maud Fontenoy

Nautisme

L'arrivée est plus proche que jamais pour Maud Fontenoy et L'Oréal Paris. Après 148 jours de mer, la navigatrice devrait franchir la ligne mercredi ou jeudi, si tout se passe bien, bouclant dans une ambiance festive son périple là où elle l'avait commencé. Partie de l'île le 15 octobre, Maud Fontenoy a remonté le globe, contre vents et courants. Après avoir démâté devant l'Australie et évité les cyclones, elle achève son périple sous gréement de fortune. Economisant eau, nourriture et énergie, Maud a reçu la visite, il y a huit jours, du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc. Le navire école de la Marine nationale, partenaire de la navigatrice, en transit entre Kuala Lampur et la Réunion, a trouvé L'Oréal Paris sur son passage. « J'étais très émue. Tout l'équipage était sur le pont avec une grande banderole. C'était un moment fort, car cela fait un petit moment que je suis seule en mer. Je me suis sentie entourée, et j'ai relâché un peu la pression. C'était mon premier témoignage humain après cinq mois un peu dur », explique Maud Fontenoy, qui retrouvera les marins de la Jeanne cette semaine, cette fois sur la terre ferme, le porte-hélicoptère étant arrivé à la Réunion hier.
_________________________________________

- Voir la fiche technique de la Jeanne d'Arc