Défense
Le Brésil refuse l'escale d'un bâtiment britannique de retour des Malouines

Actualité

Le Brésil refuse l'escale d'un bâtiment britannique de retour des Malouines

Défense

Les autorités brésiliennes auraient refusé une demande d'escale formulée par la Grande-Bretagne pour le HMS Clyde, affirme le media argentin Clarín (*). Londres souhaitait que le patrouilleur, déployé pour effectuer des missions de surveillance aux Malouines, fasse relâche dans le port de Rio-de-Janeiro. Mais Brasilia n'aurait pas donné son accord, décision interprétée comme une forme de soutien à l'Argentine, qui revendique sa souveraineté sur l'archipel des Malvinas. En septembre dernier, une affaire similaire s'était produite avec l'Uruguay, qui avait refusé l'escale d'un navire de la Royal Navy.
Depuis le conflit des Malouines - ou Falkland - en 1982, Londres maintient une présence constante dans l'archipel, où sont notamment déployés des moyens navals. La question de la souveraineté de ces îles, dont les Britanniques ont pris possession en 1833, revient régulièrement sur le devant de la scène, l'Argentine ayant sur ce dossier de nombreux soutiens, plus ou moins affichés, en Amérique latine.
________________________________________________

(*) Dont l'article est repris par la revue de presse du Portail des sous-marins

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques