Défense
ABONNÉS

Actualité

Le BSAH Loire attendu à Toulon la semaine prochaine

Défense

Premier des quatre nouveaux bâtiments de soutien et d’assistance hauturiers de la Marine nationale, la Loire va rejoindre son port base de Toulon, où elle doit arriver la semaine prochaine. Le bateau devait initialement quitter le chantier Piriou de Concarneau mardi mais va y rester quelques jours de plus afin de réaliser des « ajustements techniques et reliquats de travaux », que la marine juge plus simple de conduire pendant que la Loire est encore chez son constructeur. Si tout va bien, le bâtiment devrait appareiller d’ici le week-end et mettre environ une semaine pour rallier Toulon.

Son premier sistership, le Rhône, doit quant à lui être mis à l’eau la semaine prochaine, la construction des deux autres se poursuivant. La coque de la future Seine, en cours de fabrication au chantier Kership de Lorient, sera une fois achevée remorquée à Concarneau pour être armée. Quant à la future Garonne, elle est produite comme les deux premiers BSAH directement par Piriou dans son chantier historique.

Longs de 70.3 mètres pour une largeur de 15.8 mètres et un tirant d’eau de 5 mètres, les BSAH, dotés d’une coque et de superstructures en acier, afficheront un déplacement de 2665 tonnes en charge. Mis en oeuvre par 17 marins, ils vont remplacer à Toulon les bâtiments de soutien de région (BSR) Gazelle (1978) et Taape (1983), à Brest les remorqueurs de haute mer (RHM) Tenace (1973) et Malabar (1976), ainsi que le BSR Elan (1978) à Cherbourg. La Loire et le Rhône seront mis en service en 2018, la Seine et la Garonne en 2019.

D’un coût de 160 millions d’euros et représentant 1 million d’heures de travail en conception et production, le programme BSAH a pour mémoire été notifié à Kership (société commune de Piriou et Naval Group) en août 2015, la tranche optionnelle portant sur la réalisation des troisième et quatrième unités étant affermie en octobre 2016.

 

Le BSAH Loire (© MICHEL FLOCH)

Marine nationale Piriou