Marine Marchande
Le câblier Ile de Sein ira repêcher les débris du vol AF447

Actualité

Le câblier Ile de Sein ira repêcher les débris du vol AF447

Marine Marchande

C'est finalement l'Ile de Sein, appartenant à Louis Dreyfus Armateurs et Alcatel Lucent, qui a été retenu par les autorités françaises pour repêcher les débris de l'Airbus A330 d'Air France, qui s'est crashé le 1er juin 2009 au large du Brésil avec 228 personnes à bord. Construit en 2002 par les chantiers Hyundai de Mipo, en Corée du sud, ce câblier français mesure 140.4 mètres de long pour 23.4 mètres de large. Il dispose d'importants moyens de levage, d'un système de positionnement dynamique et, sur l'arrière, d'un vaste pont à même de recevoir divers équipements. D'ici un mois, le bâtiment sera sur zone afin de repêcher les débris du vol AF447, qui reposent par 3900 mètres de fond. Pour se faire, l'Ile de Sein mettra en oeuvre un robot télé-opéré fourni par la société américaine Phoenix International. Avant d'entrer en action, différents équipements seront embarqués, notamment des dispositifs permettant, comme dans les missions archéologiques, d'assurer l'intégrité d'éléments ayant connu un séjour prolongé par grands fonds. Cette mission sera dirigée par le BEA et financée par l'Etat français.

Le câblier Ile de Sein (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le câblier Ile de Sein (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le câblier Ile de Sein (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le câblier Ile de Sein (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Louis Dreyfus Armateurs