Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le Caïman posé en urgence à Argol rapatrié à Lanvéoc

Défense

L’hélicoptère Caïman Marine (NH90) qui s’est posé en urgence dans la soirée du mardi 28 août suite à un feu dans l’une de ses turbines, a été rapatrié vers la base d’aéronautique navale de Lanvéoc Poulmic. L’appareil avait pour mémoire atterri dans un champ situé sur la commune finistérienne d’Argol, l’incendie étant maitrisé par l’équipage, dont aucun membre n’a été blessé. Mais les flammes s’étaient propagées aux broussailles environnantes, brulant une centaine de mètres carrés. Le feu avait été circonscrit par des pompiers de Crozon, du Faou et de Douarnenez dépêchés sur place. 

Quant à l’hélicoptère, il serait récupérable moyennant de sérieuses réparations. Il a été convoyé à Lanvéoc vendredi 31 août. « C’est une opération de tractage qui a été décidée pour le ramener à Lanvéoc. Cela permet de conserver l’appareil dans le même état pour les besoins de l’enquête et de faciliter les réparations ultérieures en les réalisant dans un hangar technique prévu à cet effet », explique-t-on à l’état-major de la Marine nationale.

D'ici la fin de l'année, 22 Caïman Marine auront été livrés à l'aéronautique navale sur les 27 machines commandées au consortium NH Industries. 

 

Marine nationale