Science et Environnement

Actualité

Le Cap-Vert remet 700 tortues à la mer

Science et Environnement

C’est un projet considéré comme déterminant pour l’avenir de l’espèce en Atlantique. Quelques 700 tortues de Careta-Careta vont retrouver leur élément naturel. Fruit d’une campagne de protection de ces animaux lancée mi-septembre par le gouvernement du Cap-Vert, les tortues seront lâchées à différents endroits de l’archipel. Il s’agit, pour le ministère de l’evironnement, de l’agriculture et des pêches de sensibiliser la population à leur protection. Baptisé Natura 2000, ce projet a débuté en 1999 avec l’aide et les conseils des spécialistes de l`Université de Las Palmas, aux Canaries. Le plan gouvernemental prévoit aussi une partie observation et surveillance. La période de nidification, qui dure quatre mois, est suivie de près par les scientifiques. Ces derniers n’hésitent pas à déplacer les œufs quand ils jugent qu’ils ont été pondus dans des zones dangereuses. Ils aident également les tortues perdues ou désorientées à retrouver le chemin de la mer. Tous les éléments recueillis doivent permettre de mieux comprendre les phénomènes de migration et de reproduction de cette espèce en voie de disparition. Après la Floride, le Cap-Vert est le deuxième lieu de ponte le plus important des tortues marines. On estime que 5000 d’entre elles dépendent des efforts de préservation du gouvernement capverdien.