Croisières et Voyages

Actualité

Le Carnival Triumph à la dérive au large du Yucatan

Croisières et Voyages

La compagnie américaine Carnival Cruise Lines a annoncé hier soir que le paquebot Carnival Triumph dérivait au large de la péninsule du Yucatan, au sud-est du Mexique. Le navire, qui a 3143 passagers et 1086 membres d’équipage à son bord, a été privé de sa propulsion après un incendie dans le compartiment machine arrière. Le feu, maîtrisé grâce au système d'extinction automatique, n’a pas fait de victime ni de blessé. Mais le Carnival Triumph a subi des dégâts. Alors que les équipes techniques du bord travaillent à restaurer la propulsion, le paquebot conserve de l’énergie grâce à ses générateurs de secours, qui assurent notamment l’éclairage. CCL a précisé qu’un remorqueur était dépêché sur place afin d’assister le navire en cas de besoin. En sécurité, les passagers ont, quant à eux, reçu la consigne de demeurer dans les espaces publics et les ponts extérieurs, "pour leur confort", précise la compagnie, ce qui donne à penser que la climatisation n'est plus forcément opérationnelle dans tout le navire.

Livré en 1999 par les chantiers italiens Fincantieri, le Carnival Triumph mesure 272 mètres de long pour 38 mètres de large. Il affiche une jauge de 101.350 GT. Le navire avait quitté vendredi le port américain de Galveston, au Texas, et devait achever ce lundi une croisière de quatre jours. Les deux traversées suivantes, dont les départs étaient prévus les 11 et 16 février, ont d'ores et déjà été annulées afin de permettre la réparation du Carnival Triumph.

Pour mémoire, CCL avait connu en 2010 un incident similaire. Privé d’énergie après un incendie, le Carnival Splendor (290 mètres, 113.000 GT), mis en service deux ans plus tôt, avait été remorqué jusqu’à San Diego avec ses 3300 passagers et 1300 membres d’équipage. Il avait fallu trois jours pour ramener le paquebot, qui se trouvait au large des côtes mexicaines au moment de l’accident.

Carnival Accidents, pollutions