Le CEFCM accueille une délégation tunisienne

Actualité

Le CEFCM accueille une délégation tunisienne

Dans le cadre d’un accord de partenariat signé à l’automne 2015 en Tunisie, le Centre Européen de Formation Continue Maritime accueille cette semaine à Lorient un groupe de cadres de l’administration de l’enseignement supérieur tunisiens venus valider les choix technologiques pour la création, à l’ISET de Kelibia, d’un département de génie des engins maritimes.

L’occasion pour Mustapha El Kettab, directeur adjoint du CEFCM et les formateurs du centre de formation lorientais de rappeler tout l’enjeu d’un outil technologique à la pointe pour la formation du personnel navigant et des techniciens à terre dans les entreprises maritimes et paramaritimes. La délégation tunisienne est composée de Soumaya Lazhari, sous-directrice à la direction générale des études technologiques du ministère tunisien de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie, d'Adel Tounsi, secrétaire général de l'ISET de Kélibia et de Salma El Ayech, responsables des appels d'offres génie des engins maritimes.

L’ISET se lance dans la formation technologique maritime, en créant notamment un département génie des engins maritimes. Ce projet a pris forme au cours d’une démarche de prospection menée par le CEFCM en Tunisie en 2015. Après avoir avoir accueilli la directrice de l’ISET, Narjess Shgaeir, en Bretagne, le CEFCM a réalisé un premier audit qui a immédiatement débouché sur la signature d’une convention en novembre 2015. Les représentants tunisiens viennent à présent à Lorient dans le but d'affiner le cahier des charges pour l’acquisition d’un tel équipement. Outre le matériel, le CEFCM dispose d’une méthodologie et d’une pédagogie adaptées à la formation virtuelle. Grâce au simulateur machine, les apprenants se retrouvent immergés dans l’environnement mécanique d’un chalutier hauturier ou à bord d’un pétrolier. L’outil répond aux besoins en formation des mécaniciens embarqués ainsi que des personnels à terre en charge de la maintenance mécanique : propulsion, froid, production, distribution et gestion de l’énergie à bord, apparaux hydrauliques et électriques (pont et pêche). Ils sont aussi adaptés à la formation des techniciens et des ingénieurs en électricité intervenant dans des centrales thermiques. Le CEFCM déjà formé les 140 techniciens de la société nationale d’électricité du Sénégal.

Formation