Défense

Actualité

Le CF Christine Ribbe prend le commandement de la frégate Surcouf

Défense

En phase finale d'un important arrêt technique, au cours duquel elle a été notamment équipée d’un sonar de coque, la frégate Surcouf a changé hier de commandant. Son nouveau pacha est le capitaine de frégate Christine Ribbe, que le capitaine de vaisseau Jean-Michel Martinet, adjoint organique à Toulon de l’amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaitre lors d’une cérémonie à bord du bâtiment.

 

Le CV Martinet faisant reconnaitre le CF Ribbe, qui succède au CF Muller (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Le CV Martinet faisant reconnaitre le CF Ribbe, qui succède au CF Muller (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

 

Lors de la cérémonie de prise de commandement sur le Surcouf (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Lors de la cérémonie de prise de commandement sur le Surcouf (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Native de Marseille, Christine Ribbe a rejoint la Marine nationale en 1999 en intégrant l’École Navale. Au cours de sa carrière, elle a servi à bord de différents types de bâtiments, du patrouilleur de haute mer au bâtiment de projection de commandement, et s’est notamment distinguée lors de nombreux engagements opérationnels du golfe de Guinée à l’océan Indien en passant par le golfe arabo-persique. Elle a déjà commandé une unité de la Marine nationale, en l’occurrence le bâtiment école Tigre, basé à Brest.

 

Le CF Ribbe, hier à bord du Surcouf (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Le CF Ribbe, hier à bord du Surcouf (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Alors que 37 officiers féminins ont à ce jour commandé une unité de la marine française, Christine Ribbe est l’une des premières femmes à prendre la barre d’une frégate. On rappellera d’ailleurs qu’aujourd’hui, 14.7% des effectifs (9% embarqués) sont des femmes, 67 bâtiments, soit plus de la moitié de la flotte, ayant un équipage mixte, dont depuis peu un premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE).

Le CF Ribbe succède au CF Muller, qui a commandé le Suircouf ces 18 derniers mois. Pendant cette période, la frégate, seconde des cinq unités du type La Fayette (FLF), a été déployée en océan Indien pour lutter contre les trafics illicites qui financent le terrorisme. Au cours de cette mission de 136 jours, le bâtiment et son équipage ont effectué quatre saisies de drogue, soit 500 kilos d’héroïne. Fin 2017, l’équipage a principalement conduit l’arrêt technique majeur du Surcouf, aux côtés des équipes industrielles de STX France (titulaire du contrat de MCO des FLF) et de Naval Group, en charge du système d’armes et de l’intégration du nouveau sonar BlueWatcher fourni par Thales (voir notre article à ce sujet).

 

Le Surcouf hier à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Le Surcouf hier à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Marine nationale