Construction Navale
Le chantier de Lanester bientôt réactivé

Actualité

Le chantier de Lanester bientôt réactivé

Construction Navale
Défense

Mis sous cocon il y a un an et demi, le chantier de Lanester, près de Lorient, va être « très vite » réactivé, indique-t-on chez Kership. Propriétaire depuis 2016 du site du Rohu, racheté aux Chantiers de l’Atlantique, la société commune de Piriou et Naval Group avait temporairement mis ce pôle de production de coques à l’arrêt en décembre 2017, faute de charge suffisante. Les 42 salariés de Lanester avaient été redéployés au travers de mises à disposition sur l’établissement lorientais de Naval Group ou chez Piriou à Concarneau.

La situation a donc changé puisque Kership a regarni son carnet de commandes avec d’importants contrats : trois patrouilleurs hauturiers (OPV) à construire pour l’Argentine et douze bâtiments de guerre des mines à réaliser pour la Belgique et les Pays-Bas. Cela donne une visibilité de 10 ans avec un plan de charge appelé à se consolider grâce à d'autres projets. Dans le même temps, alors que Piriou complète son activité avec des commandes propres, Naval Group serait en passe de solutionner son problème de sous-charge. Le chantier, qui achève les deux dernières FREMM françaises, va attaquer en fin d'année la construction des cinq nouvelles frégates de défense et d'intervention (FDI) destinées à la Marine nationale. S'y ajouteront des commandes à l'export, avec probablement, pour commencer, deux corvettes du type Gowind pour les Emirats Arabes Unis. 

Alors que Concarneau a débuté la production de la tête de série du programme argentin, le Rohu reprendra son activité dans les mois qui viennent avec la construction de la coque du second OPV de cette classe.

 

Piriou Naval Group (ex-DCNS)