Construction Navale
Le chantier Harland and Wolff en redressement judiciaire

Actualité

Le chantier Harland and Wolff en redressement judiciaire

Construction Navale

Le chantier Harland and Wolff de Belfast, notamment connu pour avoir construit le Titanic, a été placé en redressement judiciaire début août. Le chantier, qui a compté jusqu'à 30.000 employés dans les heures de gloire connues depuis sa création en 1861, emploie actuellement 120 personnes et s'est spécialisé depuis 2008 sur le marché des énergies marines renouvelables. Longtemps public, le capital de ce véritable symbole industriel et politique en Irlande du Nord appartient, depuis 1989, au groupe norvégien Fred Olsen ainsi qu'à une partie des salariés.

Victime de la concurrence, Harland & Wolff a vu son activité décliner jusqu'à, donc, son récent placement en redressement judiciaire sous la tutelle du cabinet comptable BDO. Depuis cette annonce, les salariés tiennent un piquet de grève et l'ensemble des élus nord-irlandais ont exprimé la nécessité de sauver le chantier, le tout dans une atmosphère électrisée par toute les interrogations soulevées par le Brexit dans ce territoire particulier du Royaume-Uni. 

Selon plusieurs sources citées par les médias britanniques et irlandais, plusieurs repreneurs potentiels se seraient déjà manifestés.

La grue Samson du chantier Harland and Wolff à Belfast début août (MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

La grue Samson du chantier Harland and Wolff à Belfast début août (MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)