Construction Navale
Le chantier Havyard abandonne la construction neuve

Actualité

Le chantier Havyard abandonne la construction neuve

Construction Navale

Nouvelle victime d'un marché tendu et de la crise sanitaire, le chantier norvégien Havyard vient d'annoncer l'arrêt de son activité de construction navale et une reconversion vers la réparation navale. Basé sur la côte ouest du royaume scandinave, il emploie actuellement 450 personnes. La direction a déjà annoncé des licenciements sans en préciser le nombre exact. Il suit de quelques mois Kleven, qui a effectué la même reconversion. 

La construction navale norvégienne est très fragilisée depuis quelques années. Les chantiers ont commencé par subir de plein fouet la crise consécutive à la chute du prix du pétrole en 2014 qui a vu l'arrêt des commandes de navires de servitude offshore, coeur de métier de nombre d'entre eux. Ensuite c'est la crise sanitaire qui frappe le marché des petits navires de croisière sur lesquels une partie d'entre eux s'étaient reconvertis. Havyard a, depuis sa création en 2000, construit dans de nombreux segments allant des ferries aux transporteurs de poisson, en passant par des brise-glaces et des navires de servitude à l'éolien offshore (voir notre reportage en Norvège en 2016).

Havyard, qui dispose également d'un bureau d'études développant ses propres design, a actuellement six constructions neuves en commande et qui doivent être livrés en 2020 et 2021.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.