Construction Navale
Le chantier Hénaff va s’agrandir avec une deuxième nef

Actualité

Le chantier Hénaff va s’agrandir avec une deuxième nef

Construction Navale

Le chantier Hénaff pousse les murs. La mise à l’eau du Kervily II, chalutier ayant subi une large refonte (voir notre article), a été l’occasion d’officialiser les futurs travaux d’extension du chantier bigouden. Une deuxième nef d’environ 200 m2 va être construite l'an prochain à côté de celle existante, située entre les rues Jean Baudry et Jacques de Thézac, au fond du port du Guilvinec. 

 

A droite de la nef, la maison va devoir être détruite pour agrandir le chantier. (© MER ET MARINE - GAEL COGNE)

A droite de la nef, la maison va devoir être détruite pour agrandir le chantier. (© MER ET MARINE - GAEL COGNE)

 

Ce nouveau hall, de 20 mètres de long par 10 de large, permettra d’accueillir en même temps deux bateaux (ils n’excédent en général pas 16 mètres) pour accroître les capacités de production. De quoi répondre à la demande, pour ce chantier qui maintient une bonne activité. Sa clientèle, essentiellement côtière et locale est moins impactée par les perspectives du Brexit que d’autres pêcheurs. De plus, hormis les chantiers, Hénaff, Tanguy (Douarnenez) et Hémeury (Saint-Quay-Portrieux), peu de chantiers travaillent le bois. Enfin, le chantier Hénaff est occupé par l’entretien sur des navires aciers (pont, aménagements intérieurs…)

La deuxième nef permettra d’assurer de meilleures conditions de travail à la jeune équipe de huit charpentiers recrutée par Pauline Hénaff-Jézéquellou qui a repris, en 2018, les rênes de l’entreprise familiale presque centenaire. En effet, même en plein hiver, l’entretien des bateaux devait se faire jusqu’alors directement sur le slipway, ouvert aux quatre vents.

- Voir notre dernier reportage au chantier Hénaff

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.