Croisières et Voyages
Le Commandant Charcot au pôle Nord : du défi maritime au malaise environnemental

Actualité

Le Commandant Charcot au pôle Nord : du défi maritime au malaise environnemental

Croisières et Voyages

Le 6 septembre, après être parvenu à franchir la banquise arctique grâce à sa coque brise-glace, Le Commandant Charcot est devenu le premier navire de croisière à atteindre le pôle Nord géographique. Une prouesse technique et humaine qui fait la fierté de ses concepteurs et de son armateur, la compagnie française Ponant ; mais provoque colère et incompréhension chez les défenseurs de l’environnement, au moment où le réchauffement climatique s’emballe, en particulier dans les très fragiles zones polaires.

Il y a huit jours, Ponant écrivait donc une nouvelle page de l’histoire de la croisière en repoussant encore les frontières du tourisme maritime. S’attaquant au cœur de l’Arctique, son nouveau fleuron, premier paquebot brise-glace de l’industrie de la croisière, est parvenu avec succès à atteindre le pôle Nord géographique. Une zone recouverte par la banquise, qui empêchait jusqu’ici toute présence humaine, si ce n’est des campagnes scientifiques. Et encore, à des latitudes moins élevées que ce point symbolique sans réel intérêt, pour des missions consistant à se laisser emprisonner plusieurs mois dans les glaces et dériver avec elles. C’est ce qu’ont par exemple fait le v

Ponant | Toute l'actualité de la compagnie de croisière française