Défense

Actualité

Le Charles de Gaulle appareille pour une période d'entraînement

Défense

Le porte-avions Charles de Gaulle a appareillé vendredi de Toulon pour une deuxième période d'entraînement aéronaval (PEAN), après quelques jours de sortie en Méditerranée mi-septembre. PEAN 12.2 va durer plusieurs semaines, au cours desquelles le navire amiral de la flotte française évoluera au sein d'un groupe aéronaval (GAN), avec un état-major tactique à bord et une escorte constituée de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, de la frégate anti-sous-marine Jean de Vienne et du pétrolier-ravitailleur Meuse. Après une phase de regroupement des unités à la mer et une montée en puissance du GAN, celui-ci participera à la manœuvre navale franco-italienne Levante au large de la Sardaigne du 1er au 10 octobre. A cette occasion, le porte-avions et son escorte travailleront conjointement avec les unités du groupe aéronaval italien formé autour du porte-aéronefs Cavour. Le deuxième volet de PEAN sera marqué par la manœuvre navale Corsican Lion, du 17 au 26 octobre, réalisée en coopération avec le Royaume Uni. Basé sur un scénario d’opération amphibie, l'exercice franco-britannique aura lieu à proximité du littoral corse et verra le porte-avions français associé à l’action d’un groupe amphibie britannique auquel sera intégré le bâtiment de projection et de commandement Mistral. Corsican Lion concrétise la première étape vers la « Combined Joint Expeditionary Force (CJEF) » qui prévoit la mise en œuvre à la mer d’une force franco-britannique (non-permanente) capable d’être projetée pour conduire une opération conjointe.

Marine nationale