Défense
Le Charles de Gaulle catapulte des wagonnets en rade de Toulon
ABONNÉS

Actualité

Le Charles de Gaulle catapulte des wagonnets en rade de Toulon

Défense

En arrêt technique programmé depuis la fin juillet après son premier déploiement post-refonte, le porte-avions nucléaire français va bientôt reprendre la mer. En début de semaine dernière, le Charles de Gaulle, à quai dans la zone des bassins Vauban, a été retourné, proue vers la rade, afin d’effectuer des tirs avec l’une de ses de ses deux catapultes, celle située à l’avant. A cet effet, des maquettes ont été catapultées, ces gros wagonnets d’un poids de 16 tonnes n’étant pas passés inaperçus en provoquant d’imposantes gerbes lors de leur chute dans la rade (flottants, ils sont ensuite récupérés). Ces tirs, qui sont intervenus mardi et mercredi, visaient à vérifier le bon fonctionnement de la catapulte avant, qui a été à l’occasion de l’arrêt technique démontée et révisée ces dernières semaines. Les travaux ont également porté sur quelques évolutions, comme le remplacement sur la partie mobile de pièces en acier par des éléments en titane et la mise en place d’un système de graissage automatique. Au passage, de nouvelles roues pour les maquettes destinées aux catapultages d’essais ont été testées.

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française