Défense
Le Charles de Gaulle désormais escorté par deux FDA

Actualité

Le Charles de Gaulle désormais escorté par deux FDA

Défense

Pour la première fois, le porte-avions français, en opération en Méditerranée orientale contre le groupe terroriste Daech, est escorté par les deux frégates de défense aérienne (FDA) de la Marine nationale. En plus du Chevalier Paul, qui accompagne le Charles de Gaulle depuis son départ de Toulon le 19 septembre, le Forbin vient d’intégrer le groupe aéronaval (GAN). Ce dernier compte désormais les deux plus puissants bâtiments de défense aérienne de la flotte. Des frégates de 152 mètres et 7000 tonnes équipées notamment de moyens de détection à longue portée et de missiles surface-air Aster 15 et Aster 30.

L’arrivée de la seconde FDA en Méditerranée orientale découle de la réorganisation du groupe aéronaval suite à la décision du président de la République de prolonger son engagement contre Daech jusqu’à la mi-décembre, au lieu de la fin octobre comme prévu initialement. Dans ce cadre, le Forbin relève la frégate antiaérienne Cassard, mais aussi le destroyer lance-missiles américain USS Ross, qui ne fait plus partie de l’escorte du Charles de Gaulle. Celle-ci comprend en revanche toujours la frégate anti-sous-marine Jean de Vienne, la frégate allemande Augsburg et un sous-marin nucléaire d’attaque, la flotte demeurant soutenue par le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne.

Au travers de l’opération Chammal, le GAN, et plus particulièrement les 24 Rafale Marine embarqués sur le porte-avions, permet de renforcer les forces françaises engagées au sein de la coalition internationale contre Daech en Irak et en Syrie. Les appareils participent, notamment, àdans des missions de soutien aérien au profit des troupes irakiennes engagées dans la bataille de Mossoul.

 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française