Défense
Le Charles de Gaulle en route pour la Syrie

Actualité

Le Charles de Gaulle en route pour la Syrie

Défense

C’est sous les yeux de nombreux curieux et sous très haute surveillance que le porte-avions Charles de Gaulle a quitté hier, en fin de matinée, sa base de Toulon. Le bâtiment amiral de la Marine nationale a mis le cap sur la Méditerranée orientale pour renforcer le dispositif militaire français engagé contre Daech. En plus des 6 Mirage 2000 et 6 Rafale de l’armée de l’Air intervenant depuis la Jordanie et les Emirats Arabes Unis, vont s’ajouter les 26 avions de combat (18 Rafale Marine et 8 Super Etendard Modernisés) embarqués sur le Charles de Gaulle. Le groupe aérien de ce dernier comprend également deux avions radar Hawkeye et cinq hélicoptères.

 

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Quant à son escorte, elle est imposante, avec un sous-marin nucléaire d’attaque, la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, la frégate anti-sous-marine La Motte-Picquet et la frégate belge Léopold I. Alors que ces trois dernières sont partie de Toulon avec le porte-avions, d’autres frégates étrangères (une britannique et normalement une australienne) viendront renforcer le dispositif. Les deux nouvelles FREMM de la Marine nationale, l’Aquitaine et la Provence, rallieront également le Charles de Gaulle au cours de l’hiver. Le groupe aéronaval va, par ailleurs, être soutenu par le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne, ainsi qu’au moins un avion de patrouille maritime Atlantique 2.

 

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Chevalier Paul quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Chevalier Paul quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Ce groupe aéronaval extrêmement puissant va donc se positionner au large des côtes syriennes, c’est-à-dire au plus près des territoires contrôlés par Daech. Une proximité géographique qui permettra à la France de démultiplier les frappes contre le groupe terroriste. Selon l’évolution de la situation, le déploiement du Charles de Gaulle, qui devrait durer environ quatre mois, voire plus en cas de nécessité, pourra se poursuivre vers le golfe Persique. 

 

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Charles de Gaulle quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le La Motte-Picquet quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le La Motte-Picquet quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Equipe de sécurité sur la plan d'eau (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Equipe de sécurité sur la plan d'eau (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Chevalier Paul quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Chevalier Paul quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Chevalier Paul quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Chevalier Paul quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Léopold I quittant Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

 

 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française