Défense
Le Charles de Gaulle à l'heure du MV-22

Actualité

Le Charles de Gaulle à l'heure du MV-22

Défense

Pour la première fois, un convertible américain MV-22 Osprey s’est posé le 6 juillet sur le pont d’envol du Charles de Gaulle. Après les bâtiments de projection et de commandement du type Mistral, c’est donc au tour du porte-avions français de valider sa capacité à mettre en œuvre cet appareil de transport à rotors tournants, qui apponte et décolle comme un hélicoptère, puis vole comme un avion. L’expérimentation menée la semaine dernière en Méditerranée a été réalisée avec un Osprey de l’escadron VMM 263 de l’US Marine Corps, basé à Moron, en Espagne. Côté français, c’est le Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronautique navale (CEPA/10S) qui a piloté les opérations. « Les expérimentations ont permis de valider l’appontage et le décollage, le stationnement prolongé moteurs tournant, le ravitaillement en carburant, le pliage, le tractage

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française US Navy / USCG