Défense
Le Charles de Gaulle manœuvre avec la marine indienne

Actualité

Le Charles de Gaulle manœuvre avec la marine indienne

Défense

Après une escale à Goa, du 29 mars au 2 avril, le groupe aéronaval français, déployé en Océan Indien dans le cadre de l’opération Agapanthe, a repris la mer, hier. Articulé autour du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle, le GAN s’entraîne jusqu’à jeudi avec la marine indienne. Le porte-aéronefs Viraat, le destroyer lance-missiles Mumbai, les frégates Betwa et Gomati, ainsi que le sous-marin Shankul et le pétrolier ravitailleur Aditya participent à ces manœuvres. Unique porte-aéronefs indien, en attendant la mise en service du Vikrant, prévue en 2012 (*), le Viraat (ex-Hermes), a été construit en 1959 et acquis auprès de la Royal Navy en 1986. Le navire amiral de la flotte anglaise pendant les Malouines déplace 28.700 tonnes et embarque 12 avions Sea Harrier et 8 hélicoptères Sea King. Bâtiment très récent, livré en 2001, le destroyer Mumbai (6700 tonnes) embarquent, notamment, 16 missiles antinavires Uran et deux systèmes antiaériens SA-N-7 (48 missiles). Plus anciennes, les frégates déplacent entre 4200 et 4400 tonnes, leur armement principal étant constitué de 16 missiles Uran et un système Barak (20 à 24 missiles antiaériens). Le sous-marin Shankul a, quant à lui, été livré en 1994. Du type 209/1500 allemand, il mesure 64 mètres de long et emporte 14 torpilles.

S’exercer contre toutes les menaces

Avec les navires déployés autour du Charles de Gaulle, ce sont donc 12 bâtiments qui participeront, dans les quatre prochains jours, à l’exercice Varuna 2006, qui a débuté le 27 mars. Tous les types d’unités étant présentes, à l’exception d’éléments amphibies, les forces françaises et indiennes mèneront des exercices antinavires, antiaériens et anti-sous-marins. Un programme particulièrement dense qui a déjà vu, hier, l’appontage de deux Sea Harrier sur le porte-avions français. Les Super Etendard de l’aéronavale profitent quant à eux de ce déploiement au large de l’Inde pour effectuer des tirs réels de bombes, sur l’Ile aux Pigeons, centre de tir de la marine indienne, situé au large de Goa. Les enseignements en matière de procédures et d’interopérabilité entre les deux flottes feront, à l’issue de cette campagne, l’objet d’un débriefing. Le GAN, qui comprend, outre le CDG, les frégates Cassard, Montcalm et HMS Lancaster, le sous-marin nucléaire d’attaque Saphir et le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme reprendra ensuite sa mission en Océan Indien. Avant son retour à Toulon, prévu en juin, le groupe aéronaval sera déployé au large du Pakistan. Ses appareils y effectueront des vols de reconnaissance au dessus de l’Afghanistan.
_______________________________________

(*) Voir notre article sur le futur porte-avions indien

• Voir la fiche technique du Charles de Gaulle

• Voir la fiche technique du sous-marin Saphir

• Voir la fiche technique de la frégate Cassard

• Voir la fiche technique de la frégate Montcalm

• Voir la fiche technique de la frégate HMS Lancaster

Voir les journaux de bord des équipages sur le site de la marine


Marine nationale