Défense
Le Charles de Gaulle retrouve la Jeanne d'Arc au large de Brest

Actualité

Le Charles de Gaulle retrouve la Jeanne d'Arc au large de Brest

Défense

C'est ce matin que le Charles de Gaulle appareille de Brest, après une escale de plusieurs jours très appréciée. De retour de l'exercice OTAN Brillant Mariner, au cours duquel il a franchi le cercle polaire, le porte-avions français est arrivé jeudi dernier dans la cité du Ponant, où il a été mis à flot en 1994. Pour les Brestois, ce fut l'occasion d'admirer le plus puissant bâtiment de surface français et européen, une unité dont ils ont suivi durant une dizaine d'années la construction mais qu'ils n'ont plus beaucoup l'occasion de voir. Basé à Toulon, le Charles de Gaulle navigue, en effet, essentiellement en Méditerranée, en mer Rouge, dans la région du golfe Persique et plus largement en océan Indien. Cela faisait, en effet, près de 5 ans qu'on ne l'avait pas vu en Atlantique, le dernier déploiement dans cette région datant de la mission FRAM, en juillet 2005.

Le Charles de Gaulle et la Jeanne d'Arc (© : MARINE NATIONALE)
Le Charles de Gaulle et la Jeanne d'Arc (© : MARINE NATIONALE)

Le Charles de Gaulle et la Jeanne d'Arc (© : MARINE NATIONALE)
Le Charles de Gaulle et la Jeanne d'Arc (© : MARINE NATIONALE)

Pour la Marine nationale, le passage à Brest du porte-avions fut l'occasion d'organiser à bord une « journée des familles ». A ce titre, le bâtiment a appareillé de Brest samedi pour une sortie en mer de quelques heures, à l'occasion de laquelle il a retrouvé le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, en transit entre Saint-Pierre et Miquelon et Hambourg. Cette opération avait pour but de faire découvrir le puissant navire aux familles des marins constituant le groupe aérien embarqué (GAE), dont les flottilles d'avions sont basées à Landivisiau (Rafale, Super Etendard Modernisés) et Lann-Bihoué (Hawkeye). Habitant en Bretagne, les proches des hommes et femmes du GAE ne peuvent, en effet, profiter des journées des familles organisées à Toulon, et auxquelles participent essentiellement les conjoints et enfants de l'équipage. Pour mémoire, le Charles de Gaulle est armé par un équipage de 1260 personnes, auquel s'ajoute plus de 500 militaires du groupe aérien embarqué.
Long de 261.5 mètres pour un déplacement de 42.500 tonnes en charge, le porte-avions français peut embarquer une petite quarantaine d'aéronefs.

SEM, Rafale et Hawkeye  (© : MARINE NATIONALE)
SEM, Rafale et Hawkeye (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française