Défense
Le Charles de Gaulle retrouve ses avions

Actualité

Le Charles de Gaulle retrouve ses avions

Défense

Cela faisait longtemps ! Hier, au large de Toulon, le porte-avions français a retrouvé son groupe aérien embarqué. Après avoir passé trois jours d'essais en mer et avoir réalisé une brève escale à sa base, le Charles de Gaulle a vu se présenter sur sa piste d'appontage des Rafale et Hawkeye. Les manoeuvres aériennes, prévues pour durer toute la semaine, vont permettre, selon la Marine nationale, de procéder à la transformation des pilotes de Super Etendard Modernisés sur Rafale. La flottille 11F abandonne en effet progressivement le SEM depuis septembre dernier pour passer au nouvel avion de combat de l'aéronautique navale, qui équipe déjà la 12F. La transformation de la 11F doit durer un an, sa qualification opérationnelle sur Rafale étant attendue au second semestre de cette année.
En parallèle, les équipages des avions de guet aérien Hawkeye de la 4F profitent de la sortie en mer du Charles de Gaulle pour se qualifier aux appontages et catapultages sur le porte-avions.

Rafale à l'appontage  (© : MARINE NATIONALE)
Rafale à l'appontage (© : MARINE NATIONALE)

Rafale à l'appontage  (© : MARINE NATIONALE)
Rafale à l'appontage (© : MARINE NATIONALE)

Hawkeye à l'appontage  (© : MARINE NATIONALE)
Hawkeye à l'appontage (© : MARINE NATIONALE)

C'est la première fois que le bâtiment retrouve ses avions depuis son retour en août dernier d'Harmattan. Après 9 mois d'opérations en océan Indien et au large de la Libye, à peine entrecoupés de quelques semaines à Toulon, le Charles de Gaulle est resté de long mois à quai pour être techniquement remis à niveau et permettre à son équipage et son groupe aérien de « souffler » après une année 2011 éprouvante. Le porte-avions avait effectué une première sortie en décembre pour s'assurer de la bonne tenue des opérations de maintenance effectuées à bord, notamment au niveau de l'appareil propulsif. Aujourd'hui, l'heure est donc aux campagnes de qualification des pilotes. S'en suivra une période de remontée en puissance du bâtiment, de son équipage, du groupe aérien embarqué et de l'ensemble du groupe aéronaval en vue d'un prochain déploiement.

Le Charles de Gaulle  (© : MARINE NATIONALE)
Le Charles de Gaulle (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française