Défense
Le Charles de Gaulle quitte Toulon

Actualité

Le Charles de Gaulle quitte Toulon

Défense

Emmené par le porte-avions Charles de Gaulle et comprenant plusieurs bâtiments européens, le groupe aéronaval français a quitté Toulon ce mardi matin pour une nouvelle mission de plusieurs mois. Jeudi dernier, à l’occasion de ses vœux aux Armées sur la base aérienne d’Orléans-Bricy, Emmanuel Macron a confirmé que le GAN débuterait bien son déploiement par la Méditerranée orientale, où il viendra en soutien de l’opération Chammal de lutte contre groupe terroriste Daech. Une menace qui « pèse toujours », a rappelé le président de la République, qui a précisé que le Charles de Gaulle devrait opérer dans ce secteur jusqu’en avril. Puis, a-t-il dit, le groupe aéronaval poursuivra comme initialement prévu « en Atlantique et en mer du Nord », une première depuis 2010. Sauf, évidemment, si des évènements viennent modifier ce programme, l’intérêt majeur du porte-avions étant sa capacité à pouvoir être envoyé en urgence là où les intérêts stratégiques du pays l’exigent. Mais pour l’heure, les tensions entre l’Iran et les Etats-Unis se sont par exemple suffisamment apaisées pour ne pas avoir à envoyer le GAN au Moyen-Orient. Sa présence en Méditerranée orientale est cependant un peu plus longue que prévu au départ.

Comme ce fut déjà le cas à plusieurs reprises, le Charles de Gaulle va aussi servir de « catalyseur » en matière de coopération militaire européenne puisque différents bâtiments d’autres pays de l’UE vont participer à son escorte. Des unités provenant d’Allemagne, de Belgique, d’Espagne, de Grèce, des Pays-Bas et du Portugal, a annoncé Emmanuel Macron. Ces navires se joindront au GAN au fil de sa mission ou dès son départ. La frégate grecque Spetsai est d’ailleurs arrivée dimanche matin à Toulon, probablement dans cette perspective.

 

La frégate grecque Spetsai arrivant hier à Toulon (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

La frégate grecque Spetsai arrivant hier à Toulon (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

La frégate grecque Spetsai arrivant hier à Toulon (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

La frégate grecque Spetsai arrivant hier à Toulon (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Marine nationale