Défense
Le Charles de Gaulle va-t-il s’en prendre à Daech depuis la Méditerranée ?

Actualités

Le Charles de Gaulle va-t-il s’en prendre à Daech depuis la Méditerranée ?

Défense

Grâce à son groupe aéronaval, la France va très rapidement tripler le nombre de ses avions de combat engagés contre Daech et, surtout, être en mesure de démultiplier le nombre de sorties en se rapprochant significativement des positions djihadistes en Syrie. Hier, devant le parlement réuni en congrès à Versailles (*), François Hollande a annoncé que les frappes allaient s’intensifier contre le groupe terroriste avec le déploiement du porte-avions Charles de Gaulle. Cet engagement du bâtiment amiral de la flotte française avait été annoncé il y a plusieurs semaines. L’hiver dernier, il était déjà intervenu contre Daech en participant à l'opération Chammal depuis le nord du golfe Persique.  

 

Rafale Marine sur le Charles de Gaulle (© : MARINE NATIONALE)

Rafale Marine sur le Charles de Gaulle (© : MARINE NATIONALE)

 

Inflexion de la politique étrangère française

Mais cette fois, sauf s'il s'agit d'un subterfuge destiné à brouiller les pistes, le Charles de Gaulle pourrait frapper beaucoup plus rapidement. Le président de la République a en effet précisé qu’il rejoindrait la Méd

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française