Divers
Le Chasse-Marée fête ses 40 ans avec une nouvelle formule

Actualité

Le Chasse-Marée fête ses 40 ans avec une nouvelle formule

Divers

Seulement 40 ans et déjà une institution ! Le Chasse-Marée est un titre que tous les amoureux de la mer, professionnels et amateurs, connaissent et dont ils se régalent tous les deux mois. Un bel ouvrage qui a fait du chemin depuis qu’une coopérative ouvrière de Douarnenez et Bernard Cadoret ont décidé en 1981 d’éditer un magazine portant le nom d’une grande chaloupe sardinière.

Très vite, le journal, qui parle des gens de mer, de l’histoire des gréements traditionnels, des ports et de tout ce qui les entoure, va élargir ses activités. Dès 1986, le Chasse-Marée lance la première édition des fêtes maritimes de Douarnenez, puis, en 1992, le rassemblement Brest-Douarnenez, voyant la réunion inédite de près de 1500 bateaux venus du monde entier. Une tradition et un rendez-vous perpétués par les deux villes depuis. En 1989, le concours des Bateaux des côtes de France permettra, au terme de recherches approfondies, de faire reconstruire ou restaurer plus de cent unités du patrimoine français dont de très grands navires comme La Recouvrance. Le même concours sera lancé en 1993 pour le patrimoine fluvial.

Régulièrement distingué, par le milieu de la presse et celui de la mer, le Chasse-Marée prend le temps de raconter et de montrer, avec une iconographie toujours très soignée. Racheté en 2009 par Infomer, la filiale maritime de Ouest-France qui édite notamment le marin, le Chasse-Marée dispose aussi d’un site internet et d’une boutique en ligne.

 

(CHASSE-MAREE)

(CHASSE-MAREE)

 

Pour ses 40 ans, et sous la rédaction en chef de Gwendal Jaffry, le Chasse-Marée a décidé de se réinventer une nouvelle fois : une refonte de la maquette, un format mook, 132 pages et de nouvelles thématiques. En plus des sujets qui ont fait le succès du Chasse-Marée depuis quarante ans - autour des métiers, de l’histoire, du patrimoine, des navires, des arts, des techniques -, de nouvelles thématiques comme les sciences, l’écologie et l’environnement font leur entrée dans la revue. Avec toujours la même exigence éditoriale et la passion salée qui caractérise son équipe.