Défense

Actualité

Le chasseur de mines Céphée rentre de Libye

Défense

Le Céphée regagne aujourd'hui la base navale de Brest après une mission de 38 jours au large de la Libye. Du 23 janvier au 29 février, le chasseur de mines français est intervenu dans la cadre de la coopération bilatérale avec la nouvelle administration libyenne. L'objectif était de réaliser des actions de dépollution sur les accès et dans les ports libyens afin de participer au retour à un trafic maritime normal dans la zone.
Du type CMT (chasseur de mines tripartite) développé en commun par la France, la Belgique et les Pays-Bas, le Céphée (ex-Fuchsia) est avec le Verseau (ex-Iris) et le Capricorne (Dianthus) l'un des trois anciens chasseurs belges acquis en 1997 par la France, qui armait à l'époque 10 autres CMT construits en France. Longs de 51.5 mètres pour un déplacement de 615 tonnes en charge, ces chasseurs disposent d'un sonar de coque, un sonar à immersion variable et des poissons autopropulsés (PAP). Armés par un équipage d'une cinquantaine de marins, ils embarquent aussi une équipe de plongeurs démineurs.

Plongeurs avec le sonar à immersion variable (© : MARINE NATIONALE)
Plongeurs avec le sonar à immersion variable (© : MARINE NATIONALE)

Suite aux combats qui se sont déroulés en Libye l'an dernier, la Marine nationale a envoyé sur zone différents moyens pour aider les autorités locales à sécuriser les ports. Ainsi, peu après la fin des combats, le bâtiment base de plongeurs démineurs (BBPD) Achéron, basé à Toulon, avait rejoint la Libye avec une équipe du Groupe de plongeurs démineurs de la Méditerranée. Ces moyens français avaient oeuvré à terre, ainsi que dans 6 ports libyens. Réalisant 151 heures de plongée, ils avaient neutralisé une douzaine de munitions au cours d'opérations subaquatiques, à terre ou en surface (une bombe d'avion, une mine à orins, des roquettes de 57mm, des roquettes de type RPG7, des obus antiaériens, des grenades artisanales, des grenades anti-sous-marines et des résidus de roquettes de 122mm). Des actions de formation au déminage avaient également été menées auprès des militaires libyens.

Le BBPD Achéron (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le BBPD Achéron (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française