Marine Marchande
Le chiffre d'affaires de BOURBON fait un bond de 21.5% au premier trimestre

Actualité

Le chiffre d'affaires de BOURBON fait un bond de 21.5% au premier trimestre

Marine Marchande

Avec 172.4 millions d’euros, le chiffre d’affaires de BOURBON a augmenté de 21.5 % au premier trimestre, par rapport à la même période, en 2005. De tous les services du groupe français, c’est la division offshore, celle où les plus gros investissements sont consentis, qui réalise les meilleurs résultats. Avec 79.3 M€, cette activité bondi de 32.9%. L’ensemble des services au secteur pétrolier sont en forte croissance, à l’exception notoire de la mer du Nord, qui a enregistré quelques arrêts techniques programmés. En revanche, la côte occidentale de l’Afrique, notamment le Nigeria, connaît un développement soutenu. Sur la zone Asie, les trois premiers mois de 2006 ont été marqués par la mise en service d’un navire releveur d’ancres de 120 tonnes pour Shell Malaysia.

Outre les services à l’offshore, la division Remorquage et Sauvetage, avec un chiffre d’affaires de 32.5 millions d’euros, progresse de 18.5%. BOURBON explique cette tendance par « un contexte international favorable (et) la mise en service de l’Abeille Bourbon et l’Abeille Liberté ». Seule activité à plonger dans le rouge, le vrac, avec une chute du CA de 12.2% (41.1 M€). Cette baisse « résulte de la conjonction de deux tendances qui se composent pour partie : Une augmentation de 17% du volume transporté, du fait notamment du charbon et du minerai de fer en Asie (et) une baisse des taux de fret qui restent néanmoins à des niveaux très favorables », explique la société.

Voyants au vert pour 2006

Selon BOURBON, la tendance, cette année, sera bonne. Le groupe prévoit une activité soutenue dans le secteur de l’offshore. Il prévoit de diversifier son portefeuille de clients dans ses zones d’activité traditionnelles et d’intensifier son développement dans de nouvelles régions, notamment en Asie. Pour accompagner cette politique, BOURBON touchera, presque chaque mois, des unités neuves, issues des importantes commandes réalisées ces dernières années. Ainsi, après une première vague de 1.2 milliards d’euros entre 2003 et 2006, l’entreprise a annoncé, le 28 février, un nouveau plan d’investissement de 1.45 milliard d’euros. « Horizon 2010 » verra, dans les quatre prochaines années, la livraison de 232 nouveaux navires aux performances accrues. Dans le domaine du vrac, alors que de nouveaux bateaux sont attendus, BOURBON estime que « le chiffre d’affaires devrait rester influencé par le niveau des taux de fret ». Enfin, le CA général de l’entreprise reste influencé par le taux de change entre le dollar et l’euro.
_____________________________________________

Pour en savoir plus:

Voir l'interview de Jacques de Chateauvieux, président de BOURBON

BOURBON