Marine Marchande
Le chiffre d’affaires de CMA CGM fond de 18% au deuxième trimestre

Actualité

Le chiffre d’affaires de CMA CGM fond de 18% au deuxième trimestre

Marine Marchande

Alors que la crise du transport maritime se poursuit, CMA CGM n’échappe pas aux tensions très fortes qui étrillent actuellement le marché du conteneur. Le groupe français, numéro 3 mondial du secteur, a vu son chiffre d’affaires chuter de 18.6% au second trimestre (3.3 milliards dollars) par rapport à la même période de 2015, et accuse 109 millions de dollars de pertes. Cela, malgré une hausse de 0.2% des volumes transportés (3.3 millions d’EVP). « Les volumes des lignes Nord-Sud affichent une croissance modérée alors que les volumes des lignes Est-Ouest sont en retrait par rapport aux volumes du second trimestre 2015. Le revenu moyen par EVP à périmètre comparable se contracte de -18,8% par rapport au 2ème trimestre 2015 et de -6.0% par rapport au premier trimestre 2016, en raison de la pression actuelle sur les taux de fret », explique CMA CGM.

Dans ce contexte, favorable aux consolidations, le groupe français vient de boucler le rachat total de NOL (les chiffres du second trimestre n’intègrent pas cette acquisition), ce qui porte son chiffre d’affaires à 3.5 milliards de dollars pour 3.2 millions d’EVP.  

Pour redresser la barre, CMA CGM a notamment lancé le 1er juillet « Agility », une nouvelle batterie de mesures destinées à réduire les coûts, avec comme objectif d’économiser 1 milliard de dollars sous 18 mois. S’y ajouteront les synergies et rationalisations devant être opérées dans le cadre de l’intégration d’APL (NOL). « Ces plans s’articulent notamment autour de la réorganisation des lignes du groupe, l’optimisation et la renégociation de différentes charges opérationnelles (bunker, chartes, logistique, manutention etc) ainsi que certaines initiatives visant à soutenir les revenus par EVP, notamment en développant les secteurs à forte valeur ajoutée (reefer) », explique le groupe, qui a également décidé de réduire son programme d’investissement et de retarder à 2017 la livraison de certains navires.

Face à cette mauvaise conjoncture et au manque de visibilité pour les mois qui viennent, CMA CGM se veut rassurant, indiquant que le groupe peut s’appuyer « sur son fort niveau de liquidités ».

Il poursuit par ailleurs la préparation du lancement de l’Ocean Alliance avec ses partenaires Cosco Container Lines, Evergreen Lines et Orient Overseas Container Lines. « Comme annoncé précédemment, l’alliance devrait démarrer en avril 2017, une fois les accords des autorités règlementaires obtenus. A l’instar des autres filiales de CMA CGM, NOL intégrera Ocean Alliance dès sa mise en œuvre ».

Avec l’appoint d’APL, la flotte exploitée pour le compte de l’armement français passe de 445 à 532 navires et sa capacité de 1.8 à 2.35 millions d’EVP.

CMA CGM | Toute l'actualité de l'armateur français