Divers

Fil info

Le Cluster Maritime Français a tenu son Assemblée générale

Divers

Le Cluster Maritime Français (CMF) vient de tenir son Assemblée Générale sous la nouvelle présidence de Frédéric Moncany de Saint-Aignan ce jour à l’Institut Océanographique – Maison des Océans à Paris, devant une assistance nombreuse au sein de laquelle on pouvait constater une forte présence de l’Outre-mer.

Le premier constat est une hausse continue des adhésions (384 adhérents au total à ce jour), ce qui montre à l’évidence l’intérêt suscité par les actions du Cluster Maritime Français. Après bientôt dix ans d’existence, cette reconnaissance ainsi exprimée souligne la pertinence du rassemblement des acteurs de l’économie maritime.

Au cours de l’Assemblée Générale Ordinaire, le Président a noté avec satisfaction que l’écoute accordée au CMF par les décideurs tant politiques qu’économiques ne se dément pas. Les avis qu’il porte au nom de ses adhérents permettent de faire progresser, sans doute pas assez vite à ses yeux, la cause maritime française.

Ces avis sont construits sur les synergies développées au sein du CMF, soit en groupes de travail constitués, soit au cours d’échanges plus directs avec les adhérents.

Pour les mois à venir, l’Assemblée Générale Ordinaire a entériné la création de nouveaux groupes « synergie » qui démarreront leurs travaux prochainement. Les thèmes abordés seront principalement la planification spatiale maritime, les drones marins (règlementation et champs d’application) ; mais également les micro-financements dans le maritime ou encore les questions du monde de plaisance seront sur la table de travail.

Cette Assemblée Générale Ordinaire fut également l’occasion de faire le point sur la poursuite des actions de sensibilisation des personnalités politiques à l’importance de l’économie maritime pour notre pays et pour sa prospérité. Cette sensibilisation constituera un axe majeur de l’action du CMF pour l’année 2016.

Si le CMF se réjouit de sa bonne santé, de son écoute et de son fonctionnement, certains dossiers n’avancent pas encore assez loin ou assez vite à son gré : il déplore notamment l’attente de plusieurs décrets d’applications de lois traitant du maritime, ou le report de la nomination du délégué à la mer et au littoral, ou encore une éventuelle dilution de l’Agence des Aires Marines Protégées au sein de la future Agence pour la Biodiversité.

Il s’inquiète fortement de la modification d’un très probable alourdissement des taxes foncières pour les Grands Ports Maritimes qui viendrait gravement handicaper ceux-ci dans leurs perspectives de développement.

En conclusion, cette Assemblée Générale Ordinaire a été l’occasion de marteler les attentes souvent exprimées d’une politique maritime d’envergure pour la France.

Communiqué du CMF, 18/06/15

Cluster Maritime Français (CMF) | Actualité