Marine Marchande
Le CMA CGM Jacques Saadé en essais
ABONNÉS

Actualité

Le CMA CGM Jacques Saadé en essais

Marine Marchande

Dans le contexte très difficile de la crise du coronavirus, le nouveau navire amiral de CMA CGM, construit en Chine par le chantier Hudong-Zhonghua (groupe CSSC) de Shanghai, a récemment débuté ses essais en mer. Le navire, qui avait été mis à l’eau le 25 septembre dernier, va devenir le plus grand porte-conteneurs sous pavillon français et l’un des plus imposants au monde. CMA CGM Jacques Saadé est aussi le premier de ce gabarit équipé d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL), qui permet de réduire sensiblement les émissions polluantes.

Long de 399.9 mètres pour une largeur de 61.4 mètres (soit 24 rangées de conteneurs), ce mastodonte affichera un tirant d’eau de 16 mètres et aura une capacité de 23.112 EVP (équivalent vingt pieds, taille standard du conteneur), soit un millier de plus que ce qui était initialement prévu. Son port en lourd atteindra 216.900 tonnes. Il sera exploité sur la French Asia Line 1 (FAL 1), la ligne emblématique de CMA CGM entre l’Asie et l’Europe.

Baptisé en hommage au fondateur de CMA CGM, Jacques Saadé, décédé en juin 2018,  le navire doit normalement être livré à partir du mois prochain, sauf si la crise actuelle perturbe le planning. Il semble en tous cas que le projet qui visait à lui offrir une grande inauguration au mois de juin dans le port de Marseille, où se trouve le siège de l’armateur, est annulé.

Ce navire est le premier d’une série de neuf unités dont les mises en service doivent, sauf aménagement, s’échelonner entre 2020 et 2021.

- Voir notre article détaillé sur le CMA CGM Jacques Saadé

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

CMA CGM