Défense
Le Collège Interarmées de Défense redevient l'École de Guerre

Actualité

Le Collège Interarmées de Défense redevient l'École de Guerre

Défense

Créé le 1er septembre 1993 dans un contexte post-guerre froide, le Collège Interarmées de Défense change de nom et redevient l'Ecole de Guerre, fondée le 18 janvier 1751 par Louis XV. Issu de la fusion des écoles supérieures de guerre (Terre, Air, Marine et Gendarmerie), ainsi que du cours supérieur interarmées, l'ex-CID est installé dans l'enceinte de l'École Militaire, à Paris. « L'École de Guerre forme en un an le futur corps de direction des armées, en identifie les éléments les plus prometteurs et participe directement aux relations internationales des armées », explique le ministère de la Défense.
Sélectionnés sur concours et rassemblés dans une même promotion, représentant près de 80 pays, 350 officiers des armées de Terre, de la Marine, de l'Air, de la Gendarmerie et des services (Direction Générale de l'Armement, Service de Santé des Armées, Services des Essences), suivent un enseignement de haut niveau axé sur les opérations, les relations internationales et la préparation de l'avenir.
Pour l'Etat-major des Armées, le changement de nom de cette structure et le retour du mot « guerre » correspondent au besoin « d'anticiper et de préparer les évolutions et bouleversements stratégiques du XXIe siècle, et à la réalité des opérations actuellement menées ».
Quelques minutes après le changement de nom officiel, la 18e promotion de l'École de Guerre, qui regroupe 336 officiers stagiaires, dont 101 officiers étrangers, a été baptisée « Charles de Gaulle ». La cérémonie s'est déroulée le 20 janvier en présence de l'amiral Edouard Guillaud, Chef d'état-major des armées, accompagné d'Alain Juppé. Dans son ordre du jour, le ministre de la Défense a réaffirmé « l'identité de cette école du savoir et de la décision », rappelant que « c'est ici que l'on doit penser, comprendre et apprendre la guerre ».