Défense
Le Commandant Bouan recueille 140 naufragés en Méditerranée

Actualité

Le Commandant Bouan recueille 140 naufragés en Méditerranée

Défense

(Article publié le 11 septembre) Après avoir secouru 327 personnes le 5 septembre, le patrouilleur français Commandant Bouan a procédé ce vendredi au sauvetage de 140 naufragés entassés sur un vieux bateau de pêche à court de carburant. L’opération, coordonnée par le centre de secours maritime (MRCC) de Malte, s’est déroulée en mer Ionienne, à 90 milles (166 km) au sud-est des côtes italiennes.

 

 

« A 06h05, dans de bonnes conditions de mer, l’équipage du bâtiment de la Marine nationale a débuté ses premières actions de sauvetage (qui) ont permis la mise en sécurité provisoire de tous les naufragés à bord du bâtiment de la Marine nationale », explique la préfecture maritime de la Méditerranée. Les marins français ont, ainsi, recueilli 114 hommes, 21 femmes, 4 enfants et un nourrisson de différentes nationalités, notamment érythréenne et soudanaise (voir photos ci-dessous). Ils vont être conduits par le Commandant Bouan au port italien de Pozzalo, en Sicile, où ils seront débarqués. « Les naufragés ont été pris en charge par l’équipe médicale embarquée qui a constaté un état de fatigue élevé, lié en particulier aux conditions difficiles de transit à bord de ce navire de pêche ».  

 

 

L’opération Triton

Pour mémoire, l’aviso Commandant Bouan, que l’on désigne désormais comme patrouilleur de haute mer au sein de la Marine nationale, participe actuellement à l’opération européenne Triton, coordonnée par l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières de l’Union (FRONTEX). Au travers de cette mission, des moyens aériens et navals de différents pays sont mobilisés pour surveiller les approches maritimes européennes en Méditerranée centrale, que de nombreux migrants et réfugiés tentent de traverser pour rejoindre l’Europe. Mise en place en novembre 2014 pour succéder à l’opération italienne Mare Nostrum, Triton complète des actions similaires en Méditerranée occidentale (Indalo) et au large de la Grèce (Poséidon).

Le nombre de réfugiés et migrants en forte augmentation

Cela, alors que le flux de réfugiés et de migrants continue d’augmenter du fait de l’extension des zones de conflits et des persécutions, qui poussent les populations à l’exode. Ainsi, selon le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies, plus de 380.000 personnes ont traversé la Méditerranée depuis le début de l’année, 2850 y ayant laissé la vie. C’est nettement plus qu’en 2014 (207.000) et que le précédent pic enregistré en 2011 (70.000), toujours selon les chiffres du HCR. Les statistiques que l’Organisation Internationale des Migrations vient de publier sont encore plus élevées puisque l’OIM estime que, depuis janvier, 432.761 personnes ont traversé la Méditerranée pour gagner l’Europe, soit 121.139 arrivées en Italie et 309.356 en Grèce. S’y ajoutent l’Espagne (2166) et Malte (100).

 

 

Près de 1000 personnes sauvées par les marins français

Face à cette situation, les moyens maritimes et aériens de surveillance et de sauvetage ont donc été renforcés. A ce titre, la flotte française, comme ses homologues européennes, engage régulièrement des moyens au profit de FRONTEX. Les remorqueurs de haute mer Malabar et Tenace ont, ainsi, été respectivement engagés en septembre 2014 et juillet 2015 dans l’opération Indalo entre l’Espagne et le Maroc. Quant à Triton, la Marine nationale y déploie des bâtiments depuis avril 2015, lorsque l’Europe, face au drame des migrants en Méditerranée, a appelé les Etats membres à renforcer le dispositif. Le premier bâtiment français à se rendre sur zone fut le patrouilleur Commandant Birot, qui a procédé au sauvetage de plus de 500 naufragés entre le 27 avril et le 21 mai.  L’un de ses sisterships, le Commandant Bouan, a rejoint à son tour Triton le 2 septembre et, trois jours plus tard, recueillait 327 personnes en détresse à environ 740 kilomètres des côtes italiennes.

Le nouveau patrouilleur de la Douane sur zone en novembre

Après trois semaines d’opération, le Commandant Bouan doit quitter Triton le 22 septembre. La prochaine participation française à cette mission est prévue en novembre, lorsque la Douane dépêchera en Méditerranée centrale son tout nouveau patrouilleur de haute mer, le Jean-François Deniau. 

Marine nationale