Construction Navale
Le Conseil d’administration de STX France reste inflexible sur le dossier MSC

Actualité

Le Conseil d’administration de STX France reste inflexible sur le dossier MSC

Construction Navale

Malgré la forte opposition de la CGT et de Force Ouvrière à l’accord sur la compétitivité,  le Conseil d’administration de STX France n’a pas changé d’avis. Réuni hier à Paris, il a réaffirmé sa position concernant la commande potentielle des nouveaux paquebots de MSC Cruises : La direction ne sera pas autorisée à baisser le prix proposé à l’armateur italo-suisse si le nouveau pacte social n’entre pas en vigueur. Le groupe sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding, ainsi que l’Etat français, qui possèdent respectivement 66.66% et 33.34% des chantiers de Saint-Nazaire, ne veulent pas que l’entreprise prenne de nouveau une commande à perte, ce qui pourrait la mettre en très grande difficulté dans les prochaines années. Par conséquent, si le projet Vista de MSC (deux paquebots de 150.000 GT et 2000 cabines, plus deux unités en option) demeure une cible prioritaire, la réduction du prix susceptible de déclencher la commande doit se faire par le biais d’une baisse des coûts.  

 

 

Les syndicats divisés

 

 

C’est précisément l’objet du pacte social, qui comprend différentes mesures destinées à réaliser 21 millions d’euros d’économies sur trois ans.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire