Marine Marchande
Le consortium ZES développe un système pour une navigation fluviale zéro émission

Actualité

Le consortium ZES développe un système pour une navigation fluviale zéro émission

Marine Marchande

Le projet vise à rendre la navigation fluviale plus durable. Le consortium ZES (pour Zero Emission Services) réunissant le fournisseur d’énergie français Engie, le motoriste finlandais Wärtsilä, la banque néerlandaise ING et l’autorité portuaire de Rotterdam, planche sur un projet de barge n’émettant pas de C02.

 

 

L’idée est de créer des infrastructures de navigation zéro carbone. La barge pourra charger des conteneurs de batteries interchangeables. Baptisés ZESPacks, ils seront chargés d’énergie renouvelable. Un réseau de bornes doit être déployé pour échanger ces grosses batteries afin de les recharger pendant que la barge continue avec d’autres batteries pleines sans perdre de temps. Ces conteneurs sont aussi pensés pour stabiliser le réseau électrique en cas de besoin ou être équipés avec de l’hydrogène s’il devenait moins cher. Enfin, un système de paiement a été développé pour régler uniquement l’énergie consommée et les frais de location du conteneur. Reste à équiper les barges d’une propulsion électrique.

Ce projet est soutenu le ministère néerlandais des Infrastructures et de la Gestion de l'Eau. Le brasseur Heineken a déjà conclu un accord avec ZES pour assurer pendant dix ans le transport de sa bière de la brasserie de Zoeterwoude (près de La Haye) vers le port de Moerdijk, voire Rotterdam.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.