Défense
Le contrat de vente du Siroco n’est toujours pas signé

Actualité

Le contrat de vente du Siroco n’est toujours pas signé

Défense

A Toulon, les marins brésiliens continuent de s’entrainer à la prise en main du transport de chalands de débarquement Siroco. Mais le contrat de vente du bâtiment n’est toujours pas signé. C’est pourquoi le ministère français de la Défense ne communique pas sur la cession du TCD au Brésil. La presse brésilienne s’est bien faite l’écho ces derniers jours d’un document officiel évoquant, sans le citer, l’achat du Siroco. Mais il ne s’agit en fait que d’un décret officialisant l’autorisation d’une dispense de processus d’appel d’offres pour l’acquisition d’un moyen naval. Ce dernier est toutefois présenté comme un bâtiment de débarquement et le coût de l’opération est annoncé à 80 millions d’euros, ce qui correspond au TCD français. Mais il ne s’agit toujours pas de la finalisation de l’achat. L’attente se poursuit donc alors que 180 marins brésiliens ont débuté fin octobre une série d’essais en mer à bord du bâtiment, que la marine brésilienne compte rebaptiser Bahia dont elle espère prendre livraison d’ici la fin de l’année. En plus de ce TCD, la vente doit également comprendre le chaland de débarquement d’infanterie et de chars Hallebarde. 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française Marine Brésilienne | Actualité de la Marinha do Brasil