Construction Navale
Le Coréen Daewoo espère signer une commande de paquebot

Actualité

Le Coréen Daewoo espère signer une commande de paquebot

Construction Navale

Après son compatriote Samsung, qui a annoncé le mois dernier avoir conclu en accord en vue de réaliser un paquebot résidentiel, c'est désormais au tour de Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering de se positionner sur le marché de la croisière. Selon la presse sud-coréenne, le constructeur négocierait lui aussi pour décrocher une première commande de paquebot, dont le coût avoisinerait 600 millions de dollars. Un armateur grec est pressenti, le nom de Louis Cruises ayant été évoqué par plusieurs journaux. La compagnie, qui arme 12 navires, s'est bel et bien renseignée auprès des constructeurs, notamment en 2009. Mais, de là à signer une commande, il y a un cap. En ce moment, si les projets sont légion dans l'industrie de la croisière, les chantiers attendent toujours des commandes. Interrogé par le site américain Seatrade Insider, un porte-parole de Louis Cruises a commenté les dernières rumeurs : « A plusieurs occasions, nous avons indiqué que, dans le cadre de notre stratégie de renouvellement de la flotte, nous étudions des options diverses, la perspective de commander un nouveau navire n'étant pas exclue. A cet effet, Louis Cruises discute avec un certain nombre chantiers navals. Cependant, ces pourparlers en sont à une étape préliminaire et rien ne peut être annoncé pour le moment ».
Chasse gardée des Européens, le marché des paquebots intéresse de plus en plus les chantiers sud-coréens, qui doivent faire face à une concurrence chinoise de plus en plus pressente sur les navires de commerce. Jusqu'ici, c'est surtout Samsung Heavy Industries qui avait montré son ambition sur ce marché. En décembre, SHI a révélé un projet destiné à la société américaine Utopia et portant sur un navire résidentiel de 204 suites et 200 appartements, dont la valeur est estimée à 1.1 milliard de dollars. Aucun contrat n'a, toutefois, été signé.

Asie