Croisières et Voyages
Le Costa Allegra devra être remorqué jusqu'à Mahé

Actualité

Le Costa Allegra devra être remorqué jusqu'à Mahé

Croisières et Voyages

Privé de propulsion, le Costa Allegra s'est retrouvé à la dérive lundi, à près de 400 kilomètres au sud-ouest des Seychelles. Ce mardi, le navire de Costa Croisières a été pris en remorque par le Trévignon, un grand thonier-senneur français de 90 mètres qui devait initialement le conduire jusqu'à l'île Desroches, située à 240 km au sud-ouest de Mahé, où se trouve la capitale des Seychelles. La compagnie italienne a, néanmoins, été contrainte de renoncer à ce projet. Car, selon elle, Desroches ne « garantit pas les conditions de sécurité nécessaires à l'amarrage du navire et le débarquement des passagers. En outre, la logistique et les hôtels de l'île ne peuvent répondre à la situation. Il faudrait dès lors, après le débarquement du navire en chaloupe, assurer le transfert immédiat de Desroches jusqu'à Mahé ». Alors qu'un autre thonier français, le Talenduic, devait rejoindre le convoi, Costa Croisières a annoncé que deux remorqueurs allaient prendre en charge l'Allegra afin de le conduire à Mahé. Il s'agit, ainsi, de « faciliter » le rapatriement des passagers en limitant la complexité des opérations, les conditions de vie sur l'Allegra tenant désormais plus du camping au milieu de nulle part que de la croisière. L'arrivée à Mahé est prévue jeudi.

Le Trévignon a été construit en 2006 par Piriou  (© : PIRIOU)
Le Trévignon a été construit en 2006 par Piriou (© : PIRIOU)

A bord, de l'Allegra, les 636 passagers (dont 127 Français) et 413 membres d'équipage s'organisent face à cette situation. Car, depuis lundi, le navire est privé de courant. Il n'y a donc plus de climatisation et les chambres froides sont inopérantes. Ce mardi matin, un hélicoptère a décollé de Mahé pour rejoindre le navire de croisière afin d'y déposer des moyens de communication (téléphones par satellite et radios VHF). Et les navettes aériennes vont se poursuivre, cette fois pour assurer le ravitaillement. « Afin de réconforter les passagers dans cette situation difficile, des hélicoptères vont assurer un approvisionnement continu de denrées alimentaires, réserves de confort et lampes d'appoint », précise Costa, qui est depuis lundi en contact avec les proches des passagers afin de les tenir au courant de la situation.
Concernant la sécurité contre d'éventuelles attaques de pirates, qui peuvent être actifs jusque dans cette partie de l'océan Indien, le Costa Allegra est solidement défendu. Il compte, à son bord, une dizaine de fusiliers-marins italiens, alors que le Trévignon dispose également d'une équipe de protection embarquée de la marine française, spécialement entrainée pour faire face à d'éventuels assauts de pirates.

Le Costa Allegra  (© : COSTA CROISIERES)
Le Costa Allegra (© : COSTA CROISIERES)

Après une escale à Diego Suarez (Madagascar), le 25 février, le Costa Allegra avait appareillé pour rejoindre Mahé, où il devait arriver le 28 février. Mais, durant le transit, le navire a été victime lundi d'un feu, qui s'est déclaré dans la salle des générateurs électriques située à l'avant. Le système anti-incendie et les procédures internes ont été activés très rapidement et le personnel est parvenu à circonscrire le sinistre, qui ne s'est pas étendu et n'a pas fait de blessé. A titre de précaution, l'alarme générale avait été donnée à bord et tous les passagers et membres d'équipage (non impliquées dans la gestion de l'incendie) ont été réunis aux points de ralliement avec leur équipement de sécurité. Une fois le danger écarté, ils ont pu quitter les stations d'évacuation.
Doyen de la flotte de la compagnie italienne, le Costa Allegra a été construit en 1969 en Finlande. Il s'agissait alors d'un porte-conteneurs, l'Alexandra, qui a été armé par la compagnie suisse MSC avant d'être transformé en navire de croisière en 1992.Long de 187.2 mètres pour une largeur de 25.75 mètres, l'Allegra affiche aujourd'hui une jauge de 28.600 tonneaux. Il dispose de 399 cabines et peut embarquer jusqu'à 1000 passagers. Son sistership, l'ex-Costa Marina, a été vendu l'an dernier par Costa Croisières à une compagnie sud-coréenne.

Costa Croisières